Recherche

Chaire Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la terre / 2021-2023

La chaire de recherche, Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la terre, s’attache à réfléchir à l’enjeu crucial des mutations écologiques et sociales, en mobilisant de manière originale les approches scientifiques, spirituelles et artistiques.

laudato si'
© Laurent Grasso/ADAGP, Paris 2021

L’enjeu crucial des mutations écologiques et sociales est interrogé en profondeur pour nous permettre de transformer nos représentations de la terre et notre manière de nous y inscrire. Il s’agit là d’un enjeu civilisationnel

Il convient pour cela de comprendre pour mieux les transformer l’ensemble des pensées, des savoirs, des représentations et des croyances qui ont conduit l’homme à concevoir la terre comme un habitacle immuable doté d’une réserve de ressources naturelles indéfiniment exploitables, et à rester insensible au « cri de la terre et des pauvres ». 

Les trois années de travail menées aux côtés de Bruno Latour pour comprendre les leviers de notre « insensibilité écologique » - cette indifférence collective au sort de la terre - a constitué une première étape partagée lors du colloque international « Gaïa face à la théologie » (Collège des Bernardins, février 2020).

Aujourd’hui, le Collège des Bernardins mobilise un collectif de chercheurs – explorateurs de cette nouvelle terre - autour d’une nouvelle chaire de recherche - action. Leur mission sera de contribuer à renouveler nos paradigmes, nos imaginaires, nos affects afin d’apprendre à « aimer la terre et mieux l’habiter ».

Les objectifs de la chaire :

- Placer les enjeux au plus haut niveau de radicalité, celui du sens ultime de l’existence

- Mener une réflexion indépendante et non partisane : Lieu historique de renouvellement des savoirs et de l’académie, le Collège des Bernardins, travaille à offrir un lieu unique de liberté, de réflexion et d’échange pour tous.

- Expérimenter des méthodes de recherche inédites :

  • Poser l’unité indissociable entre savoir, foi et art ; décloisonner les approches et fédérer des disciplines qui collaborent rarement (histoire, philosophie, droit, sociologie, histoire de l’art, géophysique, climatologie, théologie, littérature, anthropologie, art pictural, cinématographie…).
  • Penser en dehors de la société moderne par la profondeur historique et expliciter notre traitement du temps et de l’historicité. 
  • Inventer un art de la description et de l’observation du monde et réhabiliter, à travers l’exercice de l’étude de terrain, la connaissance par enquête.

ÉVÉNEMENT DE LANCEMENT PUBLIC
Mercredi 23 juin prochain, de 18h30 à 20h30

Deux temps forts :

  • La diffusion du Film Artificialis de l'artiste Laurent Grasso, suivie d’une présentation et d’un dialogue entre Grégory Quenet et Laurent Grasso
  • Une table ronde, animée par Olivia Gesbert, avec les interventions de Frédérique Aït-Touati, P. Olric de Gélis, Grégory Quenet, Bruno Latour, Sarah Vanuxem.

(Ré)écouter la table ronde

Méthode

Un séminaire de recherches, au rythme de 2 séances par mois, réunit une équipe transdisciplinaire.

Une chaire en collaboration avec :

  • les différents départements de recherche du Collège de Bernardins : Humanisme numérique, Education et transmission, Economie et société́, Ethique biomédicale, Politique et religions, La parole de l’art. 
  • la recherche internationale via les réseaux des chercheurs du comité scientifique.

Des journées d’études, des colloques et des débats, ouvert au public, rythmeront le temps de la chaire ainsi que des événements insérés dans la programmation du pôle art et culture du Collège des Bernardins : concerts, expositions, performances artistiques, projections de films avec débat, lecture d’œuvres littéraires.

La publication d’articles dans des revues à comité de lecture et de livres, collectifs et individuels, ainsi que des ouvrages sont prévus pendant la durée de la chaire.

Un séjour de terrain est organisé deux fois par an pour mettre en place un nouvel art de la description et de l’observation, une méthode de redécouverte du sol et du territoire qui bouleverse les habitudes des chercheurs, des praticiens et des décideurs.

Un site de ressources en humanités environnementales sera créé pour mettre à disposition du plus large public et pour les usages pédagogiques et professionnels une bibliothèque numérique, tous supports, sur les questions écologiques.

Programme

De mars à juin 2021 de la première année de la chaire, les séances de recherche seront dédiées au thème du temps, avec les interventions de Alban Bensa (EHESS)Jérôme Gaillardet (IPGP)François Hartog (EHESS), Bruno Latour (Sciences Po)Jean-Luc Marion (Académie Française), Nathalie de Noblet (CEA)… :

  • L’Occident aux prises avec le temps
  • Régimes de temporalité et crise spatiale
  • Les temps de la nature
  • La situation de la crise écologique dans un moment de nihilisme
  • Temps et histoire chez Philippe Descola
  • Politiques de la terre en Nouvelle-Calédonie 
  • Que serait un temps écologique ?

Du 5 au 9 juillet 2021, premier séjour d'étude de terrain, à la Zone Atelier d’Armorique (Territoire de Rennes). Ce séjour vise à mettre en place un nouvel art de la description et de l'observation, une méthode de redécouverte du sol et du territoire.

Programme fin 2021 et 2022 : à venir