Colloque conclusif

Comment construire un monde plus juste et plus fraternel ?


rAprès deux ans de recherche, le séminaire « Quels nouveaux paradigmes pour une société juste ? » du Collège des Bernardins a publié en novembre 2021 le résultat de ses travaux dans le livre « Votez Fraternité ! Trente propositions pour une société plus juste ». L’objectif du colloque conclusif est de réfléchir aux voies possibles de mise en œuvre de ces propositions ambitieuses.

Découvrez ci-dessous 7 interviews en vidéo
 

À quelques mois des échéances présidentielles et législatives en France, il convient de prendre un peu de recul à l’égard de la politique politicienne et de rappeler l’importance d’une politique publique centrée sur la fraternité. Le combat en faveur du bien commun consiste à joindre le souci de l’amitié sociale et le sens de la fraternité avec la protection de la création et la construction de la paix. Avant de déposer son bulletin de vote dans l’urne, il est indispensable de rêver à un ordre plus juste, car « les rêves se construisent ensemble » (Pape François, Fratelli tutti).

Pour Alain Caillé « les grandes idéologies de la modernité » ne nous éclairent plus, ni dans le présent, ni pour l'avenir. « Elles n'ont pas su anticiper la crise environnementale : voilà, sans doute, la meilleure illustration de leur impuissance. Aujourd'hui, il nous faut une nouvelle philosophie politique. Et le convivialisme est appelé à combler ce manque. Le convivialisme est une philosophie politique visant à regrouper les initiatives allant dans le sens d'une alternative à l'organisation néo-libérale du monde en explicitant leur dénominateur commun, à savoir la recherche d'un art de vivre ensemble ou convivialisme par la maîtrise de la démesure ». En 2020, dans le Second Manifeste du convivialisme, cinq principes ont été reconnus comme essentiels à cette doctrine : « la commune humanité », « la commune socialité », « la légitimité individuation », l'opposition créatrice et le « principe de la commune naturalité ».

La doctrine sociale de l'Eglise repose, quant à elle, sur l'évangile chrétien. Elle a été formalisée progressivement au cours des siècles, notamment à partir de 1891 dans plusieurs encycliques papales, dont la plus récente Fratelli Tutti, publiée en 2020 par le pape François. Cette DSE repose sur deux bases essentielles, le respect de la vie humaine et la reconnaissance de la dignité de chaque être humain. Disposant d'une interprétation originale des valeurs de liberté, de justice, de paix et vérité, elle se situe au croisement de la conscience humaine, ouverte à l'Esprit, et des situations du monde. Elle s'appuie sur cinq fondamentaux : la défense du bien commun, la destination universelle des biens, la subsidiarité, la solidarité, le respect des corps intermédiaires.

Le principe républicain de fraternité permet un juste équilibre entre l’égalité et la liberté et rassemble toutes les personnes de bonne volonté. Il représente une boussole sûre pour naviguer dans les eaux tourmentées de la post-modernité. Toute la question est donc de réfléchir aux meilleures voies possibles de sa mise en œuvre.

Colloque sous la direction des co-directeurs du département Politique et religions du Collège des Bernardins, Antoine Arjakovsky, historien et P. Jean-Baptiste Arnaud, théologien.

Programme

9h30 - 11h  TABLE RONDE
COMMENT RENDRE LA RÉPUBLIQUE PLUS JUSTE ET PLUS FRATERNELLE ?

Ouverture par Laurent Landete, directeur du Collège des Bernardins

Modérateur : Antoine Arjakovsky, historien, codirecteur du département de recherche Politique et religions du Collège des Bernardins

Avec :
  •  P. Jean-Baptiste Arnaud, théologien, codirecteur du département de recherche Politique et religions du Collège des Bernardins
  • Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine
  • Ahmet Insel, économiste, politiste, membre du mouvement Convivialiste
11h  Pause
11h30 - 13h  TABLE RONDE
PEUT-ON ENCORE RÉENCHANTER LA CAMPAGNE DES PRÉSIDENTIELLES ?

Modérateur : Jean-Baptiste Kerveillant, haut-fonctionnaire

Avec :
  • Emmanuel Echivard, écrivain
  • Grégoire Roos, coordinateur de la stratégie politique de la fondation BMW, ancien « Jeune ambassadeur de France » auprès de l’UNESCO
  • Véronique Francou, psychologue et psychothérapeute (auteur du livre « Les 4 piliers de la fraternité »)
13h - 14h30  Déjeuner
14h30 - 16h  TABLE RONDE
COMMENT SE MONTRER FRATERNELS AVEC ET À PARTIR DES PERSONNES AYANT L’EXPÉRIENCE DE LA PAUVRETÉ ? 

Modératrice : Anne Duthilleul, administratrice au Collège des Bernardins et au Secours catholique

Avec :
  • Véronique Devise, présidente du Secours catholique 
  • Patricia McDwyer-Wendzinski, co-fondatrice de la maison d'accueil Maria Skobtsova, Calais
16h Pause 
16h30 - 18h  TABLE RONDE
COMMENT SE MONTRER FRATERNELS AVEC LES PERSONNES LES PLUS VULNÉRABLES ?

Modératrice : Jeanne Emmanuelle Hutin, éditorialiste au journal Ouest France

Avec :
  • Marie-Aleth Grard, présidente d’ATD Quart Monde
  • Diane d’Audiffret, co-fondatrice de UP for Humanness (réseau international d'acteurs engagés pour la construction d'un monde plus humain)
  • Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle, président d'Esprit civique
18h  CONCLUSIONS 
18h15 - 19h30  COCKTAIL ET EXPOSITION

Visite libre de l’exposition de gravures, Sous l’œil du dragon. Anges, saints et démons, en présence de l’artiste Paul Kichilov

Présentation des intervenants

Pour aller plus loin