Formation doctrinale et pastorale

Théologie mariale (FACND 2016-17)


Formation doctrinale et pastorale - Semestre 2

À partir de l’étude de l’Écriture et de la Tradition, nous essaierons de comprendre la place de Marie dans l’histoire du salut, en lien avec quelques grandes figures de l’Ancien Testament, ainsi que les enjeux théologiques et anthropologiques.

Pré-requis

Formation Initiale
Cours de Tradition

Objectifs

  • Explorer le lieu biblique de la théologie mariale
  • Assimiler les grandes étapes du développement du dogme à partir de la tradition vivante de l’Église
  • Conduire à une saisie théologique de la personne et de la mission de Marie qui fasse droit à la connexion des mystères (Trinité, christologie, ecclésiologie, anthropologie)

Contenus

Introduction : les témoignages de Thérèse de Lisieux et d’Edith Stein, le mouvement marial, les particularités de la théologie mariale
1. Marie, Mère de Dieu et Mère de l’Église – maternité divine et ecclésiale, médiation maternelle
2. Marie toujours vierge – le signe de la virginité, le sens de la virginité perpétuelle, la foi de Marie
3. Immaculée Conception et Assomption de Marie – le « signe grandiose »
Conclusion : la théologie mariale – enjeux doctrinaux, anthropologiques et spirituels

Méthode

Cours magistral de soixante minutes.

Evaluation

Examen oral de 15 minutes en trois temps :
1.Présentation argumentée d’une question théologique présentée dans le cours (5 minutes)
2.Échange sur l’exposé de l’étudiant
3.L’étudiant devra rendre compte d’une autre question du cours que le professeur lui soumettra

Bibliographie

  • Lumen gentium chapitre VIII – Jean-Paul II, Redemptoris mater (25.3.1987)
  • Joseph Ratzinger, La Fille de Sion, Parole et Silence, 2002
  • René LAURENTIN, Cours traité sur la Vierge Marie, Paris, Lethielleux, 1967.
  • Louis BOUYER, Le trône de la Sagesse, 3ème éd., Paris, Cerf, 1987.
  • Benoît-Dominique de la Soujeole, Initiation à la théologie mariale, Parole et Silence, 2007

Argumentaire

Le cours abordera la doctrine mariale en trois temps : 1. la maternité divine et ecclésiale de Marie, fondement et principe de la théologie mariale ; 2. la virginité perpétuelle ou la réponse libre de Marie à la révélation divine ; 3. l’Immaculée Conception et l’Assomption de Marie, gage et promesse du salut de l’humanité. À partir de l’étude de l’Écriture et de la Tradition, nous essaierons de comprendre la place de Marie dans l’histoire du salut, en lien avec quelques grandes figures de l’Ancien Testament, ainsi que les enjeux théologiques et anthropologiques.