Exposition

Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement

//DEVENIR//


Avec :
Gwendoline Perrigueux / Anne Rochette / Cyril Zarcone
Commissaire : Sophie Monjaret

Peut-on enseigner l’originalité, l’imaginaire, la poésie ? Comment s’opère la transmission, particulièrement dans le champ artistique, qui est l’expression même d’une singularité ? L’enseignement ne serait-il que l’apprentissage d’une technique ? Quel est le rôle du maître dans cette quête si personnelle ?

L’étymologie de « transmission » désigne bien un trajet, une traversée, un passage... L’exposition « Il est plus beau d’éclairer que de briller seulement » décide à son tour d’explorer ce lien ancestral du maître et de l’élève, qui se raconte pour la première fois au présent, avec un trio d’artistes contemporains.

Le Collège des Bernardins, en partenariat avec les Beaux-Arts de Paris, invite 3 artistes à investir l’espace de l’ancienne sacristie pour questionner la notion de transmission.

Anne Rochette, professeure à l’École nationale supérieure des Beaux- Arts de Paris expose aux côtés de Gwendoline Perrigueux et Cyril Zarcone, deux de ses anciens élèves devenus artistes de la scène contemporaine et représentés aujourd’hui par la galerie Eric Mouchet. L’exposition propose, à travers une sélection d’œuvres créées pour l’occasion, un dialogue inédit entre l’enseignante et les deux jeunes artistes.

Avec cette exposition, l’enjeu est de questionner les traces impercep­tibles, voire invisibles, de la notion de transmission, envisagée comme une traversée, un passage, un apprentissage et non une fin en soi.

En rompant avec la vision classique et parfois archaïque du rapport maître/élève traditionnellement inculquée, l’exposition la renouvelle intégralement : il s’agit moins d’une frontalité que d’un équilibre des différences, une triangularité entre trois propositions artistiques, qui dialoguent les unes avec les autres.

Les trois artistes qui s’expriment ici ont comme dénominateur com­mun la notion d’espace et de volume. Des sculptures en hauteur, au sol, verticales ou horizontales, des installations en métal, en bois, ou en carreaux de faïence prendront place sous les voûtes historiques de la sacristie.

Gwendoline Perrigueux

Gwendoline Perrigueux obtient son DNSEP des Beaux-Arts de Paris en 2013. Elle fonde l’atelier CHEZKIT avec Cyril Zarcone et Coline Cuni. L’exposition Velvet Lashes a été sa première exposition personnelle en 2019 à la Galerie Eric Mouchet qui la représente aujourd’hui.

Elle joue des contrastes : elle imbrique des matériaux étrangers les uns aux autres, des matières qui ne s’étaient encore jamais rencontrées, et invente des formes capables d’accueillir la densité de l’autre, toute entière. De chaque objet se dégage l’impression d’une découpe chirurgicale, d’une dissection parfaite des matériaux mis en scène. C’est en regardant de plus près que l’organique se rappelle à nous, que le corps, le nôtre ou celui d’autrui, se dessine en creux.

anne rochette

Anne Rochette est diplômée des Beaux-Arts de Paris (1979), et de la New York University (Master of Arts, 1982). Elle a enseigné la sculpture sous des formes diverses dans plusieurs écoles et universités américaines : Studio School et Parsons School of Design (New York), Tyler College of Art (Philadelphia), Rhode Island School of Design (Providence).

Elle a réalisé plusieurs œuvres dans l’espace public, dont « Comptine », le potager des enfants du jardin des Tuileries. Elle est responsable d’un atelier de sculpture (et bien plus encore…) aux Beaux-Arts de Paris depuis 1993. Elle enseigne aux Beaux Arts de Paris depuis 1993.

Elle cherche à travers son travail à donner forme à des images ou à des sensations corporelles ou mentales. Les sculptures qu’elle crée, qu’elles soient abstraites ou figuratives, sont « incarnées », comme si elles étaient hantées par une énergie organique. Elle travaille la matière à travers les techniques de sculpture traditionnelle (modelage, moulage ou céramique) ou hybridés de techniques domestiques ou artisanales (couture, menuiserie, bricolage).

cyril zarcone

Cyril Zarcone obtient son DNAP à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille (2011), et est diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2013. Après plusieurs expositions collectives, il réalise en 2016 sa première exposition personnelle, re/productions, a lieu à la Galerie Eric Mouchet : le catalogue obtient le prix FILAF en 2017 / Galeristes 2017 du meilleur livre d’art édité par une galerie.

Ses œuvres sont montrées dans des foires internationales (Paris, Bâle) et l’une d’entre elles, Volée hélicoïdale, est acquise par « 40mcube » à Rennes pour son parc de sculptures.

Concentré sur les éléments de décoration qui intègrent les façades, les habillages extérieurs et leurs constructions, son travail se focalise sur la réutilisation des objets d’inspiration romantiques ou « à l’antique » produits de façon industrielle. En réutilisant ces formes, les reproduisant à nouveau avec des techniques de moulages loin de la reproductibilité commerciale, il appréhende d’une nouvelle manière la reproduction sérielle et décorative. Sa prochaine exposition personnelle aura lieu à la Galerie Eric Mouchet en octobre 2019.

sophie monjaret

Sophie Monjaret est née à Paris en 1987. Elle a suivi un apprentissage dans l’atelier du photographe Patrick Tosani aux Beaux-Arts de Paris où elle rentre en 2006 et ressort diplômée en novembre 2011.

Artiste photographe et commissaire d’exposition, elle travaille souvent en collabo­ration avec des artistes et des lieux, à la recherche d’une création solidaire. Ces nouvelles rencontres l’inspirent et lui permettent de découvrir de nouvelles pers­pectives.

SAMEDI 12 OCTOBRE, 15h

Parcours guidé de trois expositions
Visites de l’exposition du Collège des Bernardins, des Felicita aux Beaux-Arts de Paris et de celle de Cyril Zarcone à la galerie Eric Mouchet
Collège des Bernardins
Gratuit sur inscription obligatoire (lien à venir)

SAMEDI 26 OCTOBRE, 15h30

Performance
Avec Adrian Schindler et Romain Trinquand, diplômés des Beaux-Arts de Paris et artistes de la scène contemporaine internationale
Collège des Bernardins
Entrée libre

MERCREDI 6 NOVEMBRE, 19h

« La transmission, un lieu de passage » – conférence
Avec notamment Sophie Monjaret, ancienne étudiante aux Beaux-Arts de Paris et commissaire, David Sendrez, théologien et Patrick Tosani, artiste et chef d’atelier aux Beaux-Arts de Paris. Jean-Baptiste de Beauvais anime cette rencontre.
Collège des Bernardins
Gratuit sur inscription obligatoire (lien à venir)

JEUDI 14 NOVEMBRE, 18h30

« La formation de l’artiste de demain » – conférence
Avec notamment Pierre Bergounioux, professeur, Jean de Loisy, directeur de l’École des Beaux-Arts de Paris et Cyril Zarcone, ancien étudiant aux Beaux-Arts de Paris et professeur aux Beaux-Arts de Tours
Beaux-Arts de Paris, 14 Rue Bonaparte, 75006 Paris
Entrée libre

VENDREDI 29 NOVEMBRE, 17h

Visite d’atelier aux Beaux-Arts de Paris
Visite de l’atelier d’Anne Rochette et d’un accrochage de travaux dans les galeries étudiantes, présentée par les étudiants en compagnie du chef d’atelier
Beaux-Arts de Paris, 14 Rue Bonaparte, 75006 Paris
Inscription obligatoire : communication@beauxartsparis.fr

En partenariat avec :

logo ENSBA

Vous pourrez aimer aussi

Nuit blanche 2019 : Sylvia
Nuit blanche 2019 : Sylvia