Colloque

Gouvernement, participation et mission de l’entreprise


Ce colloque conclura le programme de recherche « Gouvernement de l’entreprise et création de commun » (2015 – 2018) qui a porté sur la gouvernance de l’entreprise, son objet social et sa mission.

Tarif du colloque: 28€ (plein); 17€ (réduit)
Tarif du déjeuner du vendredi 16 mars : 25€, réservez ici.

Le programme de recherche sur l’entreprise du Collège des Bernardins s’attache, depuis 2009, à reconstruire une vision cohérente et rigoureuse de l’entreprise, ainsi que de son rôle dans la société. Ces recherches contribuent aujourd’hui pleinement au débat public sur la réforme de l’entreprise.

Le dernier cycle de recherche « Gouvernement de l’entreprise et création de commun », prolonge les réflexions et propositions issues des programmes. « L’entreprise, formes de la propriété et responsabilités sociales » (2009-2011) )et « L’entreprise : propriété, création collective, monde commun » (2012-2015).

L’entreprise, telle qu’elle s’est déployée au xxe siècle a rendu possible un progrès scientifique et technologique sans précédent, au point de modifier radicalement nos sociétés et notre environnement. Les entreprises, créatrices potentielles de nouvelles communautés, se révèlent d’une extraordinaire puissance pour modeler les communs. Aussi devons-nous concevoir un mode de gouvernement qui canalise cette puissance d’action au service de l’intérêt collectif. De même, les entreprises mondialisées d’aujourd’hui ne peuvent pas être considérées simplement comme des acteurs privés qui poursuivraient légitimement leurs intérêts propres.

Ces travaux ont montré que l’entreprise reste un impensé dans les sciences sociales et que la « grande déformation » de l’entreprise était liée à une lacune théorique sur la nature de l’entreprise et ses fondements, ainsi qu’à l’absence d’un droit propre de l’entreprise, en complément du droit des sociétés. L’équipe de recherche a posé les jalons d’une théorie renouvelée de l’entreprise qui rend compte de la spécificité liée à son apparition à la fin du xixe : le contrat de travail et le management moderne, au service d’une mission de création collective.

Le dernier cycle du programme vise à penser un mode de gouvernement favorisant effectivement la création de relations sociales fécondes et de communs. Il montre la nécessité d’une révision profonde des schémas de gouvernement de l’entreprise, et il débouche sur de nouvelles approches de la mission de l’entreprise, de la nature du travail, du statut des dirigeants et de la participation des salariés au gouvernement de l’entreprise.

À la lumière de ces propositions, il pose des fondements et des modalités d’une réforme de l’entreprise, pour répondre aux défis technologiques, sociaux et écologiques du xxie siècle. 

Une journée qui permettra de restituer les travaux de la recherche et une matinée au cours de laquelle les propositions seront débattues avec des dirigeants d'entreprises, des responsables syndicaux et des acteuurs politiques.

Voir le programme détaillé du colloque

En partenariat avec :

Avec le soutien de :