Musique
Festival des Heures 2018

Concert de None : Amour et passions


Amour et Passions 
Ensemble Aedes, direction Mathieu Romano

Quand vient l’âge de l’amour, la musique se fait muse, complice ou consolatrice. Sous la direction de Mathieu Romano, l’Ensemble Aedes se concentre ici sur les plus belles pages du répertoire romantique allemand, avec des lieder de Mendelssohn, des romances et ballades de Schumann et surtout les Liebeslieder de Brahms, ces valses qui font dialoguer chœur et piano à 4 mains.

Programme :

 

Felix Mendelssohn-Bartholdy, Lieder 
Extraits des opus 41, 59, 88, 100

Robert Schumann, Romanzen und Balladen
Extraits des opus 67, 145 et 146

Franz Liszt, Liebestraüme n°3

Johannes Brahms, Liebeslieder
Wenn so lind dein Auge mir, op.52 n°8
Vögelein durch rauscht die Luft, op.52 n°13
Nagen am Herzen, op.65 n°9
Schwarzer Wald, dein Schatten, op.65 n°12
Nein, es ist nicht auszukommen, op.52 n°11
Weiche Gräser im Revier, op.65 n°8
Nachtigall, sie singt so schön, op.52 n°15
Zum Schluss, op.65

A propos de l'artiste :

Ensemble Aedes (dir. Mathieu Romano)
Tanguy de Williencourt et Yoan Héreau (piano à 4 mains)

Découvrir les artistes

Ensemble Aedes

Fondé en 2005 par Mathieu Romano, l’Ensemble Aedes a pour vocation d’interpréter les œuvres majeures et les pièces moins célèbres du répertoire choral des cinq siècles passés, jusqu’à la création contemporaine.

Composé de dix-sept à quarante chanteurs professionnels, l’Ensemble Aedes a déjà inscrit à son répertoire de nombreux cycles a cappella, participé à des projets d’oratorios et d’opéras mis en scène, et proposé différents programmes pour chœur et piano, orgue ou ensemble instrumental.

Il collabore régulièrement avec des ensembles renommés tels que Les Siècles (direction François-Xavier Roth), le Cercle de l’Harmonie (direction Jérémie Rhorer), les Musiciens du Louvre (direction Marc Minkowski), l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France ou encore le Choeur de la Radio lettone (direction Sigvards Klava).

L’Ensemble Aedes, en résidence au Théâtre Impérial de Compiègne, au Théâtre d’Auxerre et à la Cité de la Voix de Vézelay, s’est déjà produit dans de nombreuses salles prestigieuses : la Philharmonie de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra royal de Versailles, l’Opéra de Bordeaux. Il a participé aux festivals de la Chaise-Dieu, de Besançon, de Radio France Montpellier et de Grenade, ainsi que dans divers théâtres et scènes nationales.
En 2017, il se distingue dans Carmen de Bizet au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence. En 2019, l’Opéra National de Paris l’invite pour dix-huit représentations de Noces de Stravinsky.

La musique du XXe siècle et la création contemporaine tiennent une place essentielle dans les activités de l’ensemble. En 2008, l’Ensemble Aedes crée une commande faite au compositeur Philippe Hersant. En 2011, il crée un oratorio pour chœur de Thierry Machuel dans le cadre du Festival de Clairvaux. En 2012, il assure la création française de Furcht und Zittern, oeuvre de Brice Pauset en partenariat avec l’Orchestre Dijon Bourgogne. Des œuvres de Philippe Fénelon, Jonathan Harvey ou encore Aurélien Dumont et Philip Lawson font partie de son répertoire.

L’Ensemble Aedes a gravé un premier disque consacré au compositeur Franz Liszt et intitulé « Via crucis » en 2007. Son premier disque a cappella intitulé « Ludus verbalis » (Eloquentia / Harmonia Mundi) et consacré aux musiques profanes du XXe siècle, est paru en juin 2011 et a été récompensé d’un Diapason découverte et d’un prix de la deutsche Schallplattenkritik. Le deuxième volume, paru en novembre 2012, et le disque « Instants limites » (Aeon / Harmonia Mundi) consacré au compositeur Philippe Hersant, paru en septembre 2013, ont tous deux été récompensés d’un Diapason d’or. Le double-disque « Ludus verbalis, volumes III et IV » (NoMadMusic), consacré aux musiques sacrées du 20e siècle, est paru en avril 2015.

En juin 2016, l’Ensemble Aedes est nommé Révélation musicale de la saison par l’Association Professionnelle de la Critique Théâtre Musique et Danse.

L’Ensemble Aedes, en résidence en régions Bourgogne-Franche-Comté et Hauts-de-France, développe chaque année une véritable saison parallèle d’actions pédagogiques et culturelles, aussi importante que celle des concerts et spectacles. Il s’investit dans des projets éducatifs auprès de scolaires, d’étudiants en direction, et de chanteurs ou chefs, amateurs ou jeunes professionnels. Soucieux de partager la musique partout et avec tous les publics, l’Ensemble Aedes a également pour ambition de diffuser la musique dans des lieux qui en sont éloignés, comme les milieux hospitalier ou pénitentiaire.

Mathieu Romano

Mathieu Romano fait partie de cette nouvelle génération de chefs polyvalents, travaillant tout autant avec le chœur a cappella qu’avec l’orchestre. Il aborde tous les genres, de la musique baroque à la création contemporaine, en concert comme à l’opéra.

Après des études musicales en Bourgogne, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y obtient ses prix de flûte traversière et de musique de chambre à l’unanimité en 2009, puis intègre la classe supérieure de direction d’orchestre (prof. Zsolt Nagy) d’où il sort diplômé d’un Master en 2013.

Il se perfectionne lors de master classes auprès de François-Xavier Roth, Pierre Boulez, Susanna Mälkki, Stephen Cleobury, Hans-Christoph Rademann, Catherine Simonpietri ou encore Didier Louis.

Son parcours l’amène à travailler comme chef assistant auprès de chefs comme Paul Agnew à l’Amphithéâtre Bastille en 2012, Marc Minkowski au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence en 2014. Il assiste également Dennis Russell Davies puis David Zinman au sein de l’Orchestre Français des Jeunes en 2013, 2014 et 2015.

Il a dirigé des ensembles comme le RIAS Kammerchor ou encore le Latvian Radio Choir. Il est amené à diriger régulièrement des productions d’opéras avec les Frivolités Parisiennes. Ses prochains engagements l’amèneront à collaborer avec le Netherlands Chamber Choir, ou encore l’Orchestre Régional de Normandie.

Avec l’Ensemble Aedes, dont il est fondateur et directeur artistique, il est régulièrement invité dans des saisons musicales comme celles de la Philharmonie de Paris, du Théâtre des Champs-Elysées, du Théâtre Impérial de Compiègne, de l’Auditorium de Dijon, et dans des festivals comme celui d’Aix-en-Provence, de la Chaise-Dieu et de Besançon, ou encore des Rencontres musicales de Vézelay. Il a ainsi régulièrement l’occasion de collaborer avec des chefs tels que Daniel Harding, François-Xavier Roth, Pablo Heras-Casado, Jérémie Rhorer, Marc Minkowski. Il enregistre également de nombreux disques de musique a cappella, salués par la critique musicale.

Très impliqué dans les actions d’accessibilité et d’éducation à la musique, avec l’Ensemble Aedes comme en tant que chef d’orchestre, il prend notamment la direction d’un nouvel orchestre DEMOS en Nouvelle-Aquitaine.

Il est en outre artiste associé du Théâtre Impérial de Compiègne.

Tanguy de Williencourt

Musicien complet, Tanguy de Williencourt est un soliste remarqué et un chambriste recherché. Il est invité dans de grandes salles telles que la Philharmonie de Saint-Petersbourg, de Berlin ou de Paris, ainsi que dans des festivals comme Chopin à Nohant, La Folle Journée de Nantes ou La Roque d’Anthéron. Il partage la scène avec les musiciens Olivier Charlier, Pierre Fouchenneret, Guillaume Chilemme, Adrien Boisseau, Bruno Philippe, Jérôme Pernoo, Philippe Bernold, les chanteurs Mireille Delunsch et Vincent le Texier et sous la direction de chefs tels que Jean-Christophe Spinosi ou Raphaël Pichon.

Titulaire de 4 Masters au CNSM de Paris (2015) dans les classes de Roger Muraro, Claire Désert et Jean-Frédéric Neuburger, il est également distingué par les Fondations Blüthner et Banque Populaire. Les conseils qu’il reçoit par ailleurs de Maria João Pires, Christoph Eschenbach et Paul Badura-Skoda le marquent particulièrement. Il reçoit en 2016 le double Prix du Jury et du Public de la Société des Arts de Genève, est nommé « Révélation classique » de l’ADAMI, puis lauréat de la Génération SPEDIDAM 2017-19.

Sa discographie compte deux enregistrements avec le violoncelliste Bruno Philippe – Brahms/Schumann (Evidence Classics), Beethoven/Schubert (Harmonia Mundi) – ainsi que l’intégrale des transcriptions pour piano Wagner/Liszt en double-CD (Mirare).

Yoan Héreau

Yoan Héreau se forme au Conservatoire National Supérieur de Paris puis intègre l’Académie de l’Opéra de Paris en qualité de pianiste chef de chant pour trois saisons.

Ses activités diverses l’amènent à collaborer avec des chefs d’orchestre tels que Ottavio Dantone, Philippe Jordan, Marc Minkowski, Daniel Harding, Philippe Herreweghe, Matthias Pintscher, Donato Renzetti, en France (Opéra Bastille, Opéra Garnier, Philharmonie de Paris, Théâtre des Champs Elysées, Théâtre du Châtelet) et à l’étranger.

Lui-même attiré par la direction d’orchestre, il dirige en juin 2017 quatre représentations du ballet The Little Match Girl de Simon Valastro au Palais Garnier.

En 2017-2018, il dirige L’Heure Espagnole de Ravel. Il est aussi chef assistant de la production de Reigen de Philippe Boesmans à l’Opéra Bastille. Au piano, il fait notamment ses débuts au Carnegie Hall de New York et enregistre avec Raquel Camarinha un CD de mélodies françaises chez Naive (parution septembre 2018).

*Les ventes pour les cinq concerts du samedi 17 novembre seront clôturées sur internet le jeudi 15 novembre à 8h.
Les ventes resteront possibles sur place, à la billetterie du Collège, le vendredi 16 novembre de 10 heures à 18 heures, et le samedi 17 novembre à partir de 9 heures dans la limite des places disponibles.

Avec le soutien de :

logo mécénat musical société générale

logo engie

logo fondation bernard dumas

Alice Rosner Foundation

logo fondation rothschild

Vous pourriez aimer aussi :

Souvenirs de notre programmation passée
Archives musique