Mardis des Bernardins

CHRÉTIENS PERSÉCUTÉS ET OUBLIÉS

Une double peine ?


Agissons pour éveiller les consciences

« C’est un fait bien établi que la religion la plus persécutée au monde est aujourd’hui le christianisme, même si beaucoup de gens n’en sont pas conscients »

Cardinal Joseph Coutts,
archevêque de Karachi au Pakistan.

Aujourd’hui, on estime que 250 millions de chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi librement. L’Aide à l’Église en Détresse a aussi pour mission de défendre la liberté religieuse dans le monde, qu’elle promeut en tant que droit fondamental de la personne humaine, quelle que soit la religion concernée.

À l’occasion de la publication par l’AED - Aide à l’Église en Détresse - du rapport « Persécutés et Oubliés ? », nous souhaitons lever le voile sur la persécution des chrétiens et éveiller les consciences.

« L’Église qui souffre a besoin de gens qui parlent pour elle. Sinon, nous resterons toujours persécutés et oubliés. »

Père Andrew Adeniyi Abayomi,
vicaire de la paroisse Saint-François-Xavier à Owo au Nigeria.

Nous aurons la joie d’accueillir, lors de cette table-ronde des spécialistes de la question des chrétiens persécutés :

  • Benoit de Blanpré, directeur de l’AED France
  • Patrick Victor, directeur de Portes Ouvertes France
  • Mark von Riedemann, directeur du plaidoyer pour l’AED Internationale
  • Mgr Matthew Man-Oso Ndagoso, évêque de Kaduna au Nigeria témoignera de la situation dans son pays

Rencontre animée par Aziliz Le Corre, journaliste au Figaro

En partenariat avec 

Logo AED