Recherche

Penser le corps numérique

Des mots de l'histoire théologique et scientifique seront interrogés et analysés par un philosophe et une théologienne pour penser le corps numérique : l'ennui, le silence et la "blessure technique".

Mots de l’histoire théologique et scientifique

 

Regard croisé du philosophe, Milad Doueihi et de la théologienne, Gemma Serrano, autour de six rencontres de novembre 2019 à mars 2020.

Ouvertes au public sur inscription : cecile.baguenault@collegedesbernardins.fr

Programme

L’ENNUI
12 et 21 novembre 2019
17h à 19h

L’ennui est humain, même trop humain.  Qu’en est-il des machines surtout des machines dites intelligentes ?

Si l’ennui semble caractériser l’humain et dans certains cas le divin, peut-il trouver une place dans l’ordre numérique ? Se poser cette question, c’est bien re-visiter les modèles culturels et théologiques. Ces modèles dans leur manière de raconter la création et d’expliciter les liens parfois conflictuels mais souvent ancrés dans des formes de ressemblance structurent les transmissions ainsi que les rapports de force entre créateur et création. Ou autrement dit, la soi-disant Intelligence Artificielle aura-t-elle accès à cet ennui si déterminant pour l’humain ? Le temps de repos, d’introspection et de méditation, dans toutes leurs déclinaisons possibles restera-t-il le privilège de l’humain, ou bien, ces temps seront-ils convertis en une sorte d’émotion digitale ?

Neither the name of the student nor the name of the school showed up on the test papers. Markers were exhorted not to check a paper on the off chance that they presumed that they perceived its source. They were told to ignore the nature of handwriting when assessing the papers and to restore a paper plain on the off chance that they figured the handwriting would impact their judgment. At the point when the author had not finished the last draft, markers alluded to the arranging and drafting pages to add to their comprehension of the essayist's plan. No imprints were put on the students' composed work during the checking procedure. Papers were perused by one marker, albeit an irregular example of papers was perused a subsequent time to set up intermarker unwavering quality. Few students composed predominant papers. These were enthusiastic, innovative, and in fact very elegantly composed. The nature of these papers far surpassed the desires for students in a Grade 3 study hall. Instructors can assist students with writing by setting up numerous and different experiences with writing in the study hall. They can likewise assist students with investigating the procedures and methodologies writers use in their writing. Also, instructors get more helpful hints from writing services and can assist students with fulfilling their goals by giving guidance, sufficient time, and continuous events for writing in the homeroom. They can likewise help students in figuring out how to address explicit highlights of writing. In testing circumstances, for example, this one, students must draw on their insight and involvement so as to react to the alloted task. The range and degree of students' encounters are obvious in their creative reactions to the writing task. Students make settings tliat reflect individual educational encounters just as experiences with content and with the media. Many acquire components from Nintendo-type games, film plots, or network shows. In the homeroom, educators can help students by affirming that students' very own encounters, interests, and perceptions are important and are the best establishments on which to assemble their writing. Educators can likewise help students by building a foundation for writing about less well-known subjects and by helping students in centering their writing.
SILENCE ET ARCHITECTURES DE L’INTÉRIORITÉ
14 et 21 janvier 2020
17h à 19h

Le silence révèle la puissance des sens du corps.

Les exercices du silence livrent d’habitude un combat avec l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le goût. Ce « corps à corps » a toujours eu une domiciliation et elle continue : nous sommes passés de la cellule monacale, la chambre du cœur, l’arrière-boutique, le divan, le cabinet, la chambre obscure au système informatique.

La nouvelle demeure où le corps s’entraîne est l’environnement numérique. Où en sommes-nous des exercices de silence ? Quel serait l’équivalent, si souhaitable, de tels exercices d’introspection ? Comment repenser avec ses étymologies et ses sens multiples l’habitus ? Tous les sens du corps prêtent l’oreille à ce que le silence révèle. Quelle est la voix, le silence du code ? Le silence nous invite, nous incite à repenser les formes d’intériorités, celles des humains et des « machines ».

En savoir plus

LA « BLESSURE TECHNIQUE »
12 et 17 mars 2020
17h à 19h

La blessure donne à voir et elle a une longue histoire intellectuelle et théologique.

En reprenant la formule de Jacques Ellul, la « blessure technique » modifie le corps et grince à la présence non plus des outils ou de simples objets technologiques mais dans une cohabitation inédite. Le corps devient-il un livreur de données ? (de la géolocalisation aux données de la santé, etc.). Ou bien, est-il en voie de devenir interface ?

Toute l’histoire théologique et scientifique de la blessure est à disposition pour penser le corps numérique, l’émergence d’interfaces inédites ancrées sur le corps et le code ainsi que les formes de visibilité et d’invisibilité… Le corps est aussi celui du globe et le sang de la terre crie par les formes de violences techniques.

En savoir plus