Recherche

Les sources de l’insensibilité écologique

Cerner l’origine proprement religieuse de l’insensibilité écologique, tout en l’explorant, dans la voie ouverte par le travail de Bruno Latour.

Les sources de l’insensibilité écologique

« Et pourtant, devant la mutation écologique, au lieu de nous agiter dans tous les sens, comme nos ancêtres devant la découverte de terres nouvelles, nous restons de marbre, indifférents, désabusés, comme si, au fond, rien ne pouvait plus nous arriver. C’est cela qu’il faut comprendre. »

Bruno Latour, Face à Gaïa, 2015, p. 246

Les travaux de cette recherche explorent les sources de l’insensibilité écologique telle que formulée par Bruno Latour dans Face à Gaïa. Par cette recherche, il s’agit de cerner l’origine proprement religieuse de cette insensibilité, tout en l’explorant, dans la voie ouverte par le travail de Bruno Latour, avec toutes les disciplines capables de la renseigner et de l’expliquer, à commencer par les sciences, puisque ce sont elles qui nous ont d’abord alerté.

2017 – 2018

La recherche dans un premier temps a fait un tour d’horizon des contributions les plus significatives dans les différentes disciplines (sciences, sciences humaines ou philosophie) et une confrontation à la réflexion théologique.

2018 – 2019

Dans un deuxième temps, le séminaire fort de son diagnostic, interroge les liens entre théologie chrétienne et cosmologie, notamment au moment où émergent les sciences modernes au XVIIe. Plus largement, la question est de savoir quels types de rapport au monde la théologie chrétienne peut concevoir aujourd’hui, en une époque de grande dégradation de la situation socio-environnementale.

Le séminaire regroupe une dizaine de théologiens et philosophes et invite à chaque séance un expert.

PROGRAMME

Lundi 16 janvier 2017
L’approche des sciences des zones critiques et la sensibilité écologique
Jérôme GAILLARDET,
géochimiste, Institut de Physique du Globe de Paris

Lundi 20 février
Comment réajuster les affects écologiques à leur contenu politique ?
Pierre Charbonnier,
philosophe, EHESS, CNRS

Lundi 20 mars
Insensibilité écologique et écoféminisme
Émilie Hache
, philosophe, Université Paris-Nanterre

Lundi 24 avril
Une politisation nouvelle de l’écologie. Réactions d’un philosophe politique à Face à Gaïa
Bruno Karsenti
, philosophe, EHESS

Vendredi 24 novembre
Présentation socio-historique de la manière dont s’est posée la question climatique
Dominique Pestre,
historien des sciences, EHESS

Lundi 11 décembre
Lovelock, Gaïa et la pollution : un scientifique entrepreneur à l’origine d’une nouvelle science et d’une philosophie politique de la nature
Sébastien Dutreuil
, philosophe, Aix-Marseille Université, CNRS

Vendredi 12 janvier 2018
L’origine théologique de l’écologie et de l’économie
Emanuele Coccia
, historien et philosophe, EHESS

Lundi 4 juin
Astrobiologie
Anne-Marie Reijnen,
théologienne, Institut Catholique de Paris

Vendredi 22 juin
Ecologie intégrale et création continuée
Fabien Revol, théologien, Institut Catholique de Lyon

Vendredi 16 novembre
La contribution de la théologie de la Création à l’écologie
François Euvé
, théologien, directeur de la Revue Etudes, Centre Sèvres

Vendredi 11 janvier 2019
Ecologie profonde et spiritualité
Eric Charmetant
, philosophe, Centre Sèvres

Lundi 4 février
Ecologie et hospitalité
Dominique Coatanéa
, théologienne, Institut catholique de l’Ouest, Angers

Jeudi 4 avril
Laure Solignac, philosophe, Institut catholique de Paris

Jeudi 21 juin
Simon Schaffer, historien, Université de Cambridge

 

Colloque international - Jeudi 6 et vendredi 7 février 2020 - La théologie face à Gaïa - En partenariat avec l'Institut catholique de Paris et le Centre Sèvres.