Recherche

La médecine confrontée aux limites

Les situations humaines limites en médecine révèlent-elles les limites de notre humanité ?

médecine confrontée aux limites

Ce séminaire (2020 - 2022) qui se tient dans le cadre du département Éthique biomédicale se propose de s’intéresser à un certain nombre de « situations limites » en médecine pour interroger la manière dont la médecine peut les traiter dans le respect des personnes impliquées.

Les objectifs du séminaire sont :

  • Effectuer une analyse de quelques « situations limites » relevant de soi ou de fait du champ médical et interpellant la conscience humaine.
  • Débattre sur des thèmes qui interrogent aujourd’hui les limites de la condition humaine en intégrant dans ce débat la proposition d’une « écologie intégrale ».
  • Proposer un discernement éthique, incluant la proposition d’une « écologie intégrale », pour préserver la médecine des illusions d’une toute puissance technique, afin qu’elle reste au service de l’homme.

Ce qui a été appelé « l’affaire Vincent Lambert » a révélé au grand jour le malaise que certaines situations humaines limites peuvent provoquer. La présence d’un être humain apparemment vivant mais qui paraît n’avoir conscience ni de lui-même, ni des autres, déstabilise nos repères qu’ils soient sociaux médicaux, politiques, philosophiques et éthiques. Plus largement, l’incertitude sur les limites du début et de la fin de la vie, du sexe ou du genre, du licite et de l’illicite, etc., installe le doute sur le juste comportement à adopter, voire tourne en désarroi, comme face à une personne dont « l’esprit s’égare », au risque de nous entrainer dans cet égarement.

Le médecin peut chercher trop vite à résoudre des situations dont la complexité épouse celle du cœur humain. C’est alors vers le juge que l’on se tourne, voire vers l’autorité politique. Certes, le juge qui est tenu de répondre, tranche le litige qui lui est soumis. A-t-il pacifié pour autant ? Surtout à l’aide d’un droit parfois devenu apparat technique au fondement anthropologique incertain. Quant au politique, peut-il et doit-il exercer son autorité sur tout, jusqu’à détenir les clés de la vie et de la mort ? Est-il également habilité à infléchir le droit en faveur de modifications de l'anthropologie, en introduisant par exemple des bouleversements dans la sexualité humaine, avec tout ce que cela implique ?

Les situations humaines limites révèlent les limites de notre humanité. Le savoir-faire accumulé, les systèmes sophistiqués élaborés dont nous sommes héritiers nous ont sans doute conduits à oublier notre finitude. D’autant plus que notre temps est dominé par la Technique qui, exploitant désormais la nature réduite à l’état de matériau, n’en finit pas de se griser de ses inventions continuelles. Jusqu’à nier l’interdit qui, pourtant, fonde la raison. Surgit alors une question : la puissance et la sophistication de nos outils, conçus par certains et massivement adoptés, sont-elles un avantage pour résoudre les « cas limites » qui s’obstinent à les narguer ? Ne nous conduisent-elles pas parfois, voire souvent, à réduire la souffrance humaine à un simple « problème à résoudre » (Bernanos) ?

Aujourd’hui, la sagesse chrétienne cherche à rejoindre la sagesse du monde, prenant conscience des ravages d’une exploitation des biens de la planète « jusqu’aux limites et même au-delà des limites », du fait de « la globalisation du paradigme technocratique » (Pape François). Sa proposition de promouvoir une « écologie intégrale » pourrait entrer en dialogue avec celle de tous ceux qui, croyants ou non, considèrent qu'il faut défendre l'humanisme contre toutes les positions et postures « trans-humanistes » et cherchent à se soucier à la fois du soin de l’homme comme de son environnement. Il y aurait là matière non seulement à limiter les effets malheureux sur l’homme d’une médecine par trop investie par la Technique, mais surtout à favoriser une humanisation du traitement des cas limites.

Méthodologie

Les réunions régulières du séminaire portent sur une question établie préalablement permettant ainsi à chacun de se préparer aux échanges. Les séances alternent les interventions de personnes membres du séminaire et des personnalités externes, suivies d’un débat avec les participants.

Le séminaire est transdisciplinaire. Des soignants viennent pour mettre en perspective les questions qu’ils rencontrent dans leur pratique médicale. Sur les thèmes de recherche, ils viennent confronter leur expérience avec celle de philosophes, de juristes, d’historiens, de théologiens. L’originalité du séminaire est non pas des médecins qui parlent aux médecins, mais l’élaboration progressive et transdisciplinaire d’une « raison médicale ».

La problématique du traitement des situations limites n’ayant pas de frontières, des chercheurs européens interviennent pour partager leurs pratiques.

Programme

(Séances du séminaire réservées à l’équipe de recherche pluridisciplinaire : chercheurs, professionnels, étudiants.... Chaque séance a lieu le mercredi de 18h à 20h au Collège des Bernardins)

Mercredi 22 janvier 2020
La psychiatrie confrontée aux limites
Véronique Lefebvre des Noëttes
, psychiatre, gériatre, Hôpital Emile-Roux AP-HP, Limeil-Brévannes

Mercredi 26 février 2020
Face aux patients en état végétatif
Bertrand Quentin
, philosophe, Université Paris-Est, Marne la Vallée
Brice de Malherbe, théologien, Collège des Bernardins

Mercredi 25 mars 2020 (séance reportée)
Les troubles de la différenciation sexuelle
Murielle François
, endocrino-pédiatre, hôpital Jean Minjoz, Besançon

Mercredi 22 avril 2020
Sciences et limites
Olivier Rey
, philosophe, Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques, Paris

Mercredi 27 mai 2020
Le droit confronté aux limites
Didier Truchet
, professeur émérite de droit public de l’Université Panthéon-Assas Paris II et président d’honneur de l’Association française de droit de la santé

Novembre 2020
L’économie de la santé peut-elle intégrer des cas limites ?

Décembre 2020
Liberté et limites

Janvier 2021
L’écologie intégrale de Laudato Si’

Février 2021
L’homme et l’animal

Mars 2021
Limites et sagesse biblique 

Avril 2021
Limites et sagesse antique

 

En partenariat avec :

 

 

Thématiques de recherche

La médecine confrontée aux limites
2020-2022
P. Brice de Malherbe
Véronique Lefebvre des Noëttes
Que vaut le corps humain ? Médecine et valeurs du corps
2017-2019
P. Brice de Malherbe
Dominique Folscheid
Anne Lécu
Humanisme, transhumanisme, posthumanisme
2015-2016
P. Brice de Malherbe
Dominique Folscheid
Religion, éthique et médecine bio-technicienne
2012-2014
P. Brice de Malherbe
Dominique Folscheid
Vie normale, vie parfaite, vie handicapée
2010-2012
P. Brice de Malherbe
Dominique Folscheid