Recherche / Famille et Education

Corps et Ames en devenir

Ce séminaire, qui se tient dans le cadre du Département Famille et Education, se propose d’aborder l’humain dans l’unité originaire du corps et de l’âme.

corps-et-ames

Retrouvez tout le programme des séances

Le séminaire précédant sur « la construction de l’humain » nous a amenés à constater « l’oubli » de l’intériorité malgré l’explosion des revendications subjectives. Le règne de la subjectivité est devenu le règne des espaces vides.

L’originalité de ce séminaire est de réfléchir sur les conditions aujourd’hui de cet espace intérieur en liaison avec les mutations anthropologiques touchant à la filiation, à la définition du genre et de la sexualité, de l'exil et de la guerre. Les œuvres des artistes loin d’être des commentaires constituent encore le lieu de résistance de la « vie intérieure » qu’il importe de penser.

 

Programme et comptes rendus

  • Samedi  8 Novembre 2014
    Que signifie la vie intérieure aujourd’hui ?
    A-t-on oublié l’intériorité ? Le règne de la subjectivité est-il devenu le règne d’espaces vides ? Quels destins pour le corps et l’âme à l’heure du « destin de masse » ? Quels sont les lieux de résistance de la « vie intérieure ? 
    Intervenants : Karima Berger, Jean-Michel Hirt, Julia Kristeva, Gemma Serrano
    Compte-Rendu
    Synthèse
  • Samedi 31 janvier 2015
    Un corps en langues : Antonin Artaud
    Cet "homme-théâtre", qui se considère "salopé vivant",  aura passé sa vie à tenter de se reconstruire un corps par le langage. Il incarne la nécessité d'échapper absolument à toutes les catégories de la normalité et visant la réduction de l'homme à ce que chaque société attend de lui. Refusant l'enfermement qu'il soit psychiatrique ou culturel, Artaud est cet homme seul qui subvertit la violence que les institutions imposent à chacun pour le soumettre à une définition  autoritaire de l'humain.
    Intervenant : Jean-Michel Hirt, psychanalyste
    Compte-Rendu
  • Samedi  7 mars 2015
    Une guerre qui exile l'humain de lui-même
    La guerre aujourd'hui tue, torture, déplace, exile les corps et veut exterminer tout ce qui est Autre. Une femme, prise dans la tourmente de la guerre en Syrie témoigne, en tant que psychanalyste, sur ces transformations de l'Histoire et nous fait entendre comment cette nouvelle forme de guerre ravage plus que des territoires ou des frontières, elle atteint l'humain en nous, un humain à ce point exilé de lui-même qu'il s'exile alors de toute Autre présence en lui.
    Intervenant : Rafah Nached, psychanalyste
    Compte-Rendu
  • Samedi  21 mars 2015
    Clarice Lispector ou l’écriture derrière la pensée
    « Je travaille la matière première. Je suis derrière ce qui est derrière la pensée… le genre ne me saisit plus"  écrit Clarice Lispector. Cette femme, écrivain brésilien (1920-1977), a su faire surgir une langue inédite, une écriture ancrée dans une  mise au monde d'un "Je" tout palpitant de son "Je" naissant. Clarice Lispector nous convie à une véritable  expérience mystique qui interroge l'expression culturelle et artistique des femmes, notamment  leur écriture. 
    Intervenant : Karima Berger, écrivain
    Compte-Rendu
  • Samedi  11 avril 2015
    Les corps au défi de l’oubli. Les écrivains de la Shoah
    Le sentiment de la contingence des choses, des situations, de l’existence, l’expérience de la succession de hasards indifférents les uns aux autres, l’interrogation sur comment continuer à vivre après les corps disparus, conduisent aujourd’hui à l’individu à se questionner sur l’émergence d’un destin, d’une mémoire, d’une raison d’être au monde. La littérature qui nous parle de guerre, de déportations, de camps,  et de la vie après, fournit suffisamment de données pour que nous pensions la grandeur et la misère de l’homme qui se rêve augmenté ou dépassé.
    Intervenant : Gemma Serrano
    Compte-Rendu
  • Samedi  6 juin 2015
    Pierre Schaeffer :  le Capitaine Nemo de l'intimité des sons
    "Il s'agit, écrit-il, de savoir si l'évolution de l'homme en tant que créateur rattrapera l'avance de ses moyens, et qui, de l'homo  sapiens ou de l'homo faber, aura le dernier mot ?" Il a mis à l'épreuve, par l'expérimentation, dans le champ très particulier de la recherche musicale, une méthode adéquate, susceptible d'être généralisée à l'ensemble des recherches sur l'homme.. "L'Art, c'est l'homme, à l'homme décrit, dans le langage des choses". Sa démarche artistique rejoint une démarche éthique dans la mesure où le moyen prime le but.
    Intervenant : Jacqueline Schaeffer
  • Samedi  9 décembre 2015
    La question du renoncement pulsionnel dans L’homme Moïse et la religion monothéiste
    Compte-Rendu
  • 13 janvier 2016
    Lou Andréas-Salomé et la question du narcissisme (I)
    Compte-Rendu
  • 10 février 2016
    Lou Andréas-Salomé et la question du narcissisme (II)
    Compte-Rendu
  • 9 mars 2016
    « Le narcissisme comme double direction » : dialogue entre Lou Andréas-Salomé et Freud
    Compte-Rendu
  • 13 avril 2016
    « Le narcissisme comme double direction » : étude du troisième chapitre
    Compte-Rendu
  • 11 mai 2016
    « Le narcissisme comme double direction » : étude du quatrième chapitre
    Compte-Rendu
  • 9 novembre 2016
    Freud « le Moïse de Michel Ange »
    Synthèse
  • 14 décembre 2016
    Le renoncement, une prouesse psychique ?
    Synthèse
  • 8 mars 2017
    Le renoncement en lien avec la psychanalyse
    Synthèse