Axe esthétique

Anthropologie des images numériques

Ce séminaire se consacre à la question des images et notamment au rapport entre histoire des images et culture visuelle contemporaine.

Anthropologie des images numériques
 

En 2018, le séminaire a mené sa recherche autour des notions « Icône » et « Écran » dans une perspective historique et théorique. L’année 2019-2020 se focalise sur la question des images numériques.

Le défi de la recherche est d’utiliser les ressources de la théorie de l’image chrétienne pour obtenir de nouvelles perspectives sur la nature des images numériques et sur l’anthropologie des images à l’ère qu’on l’appelle « hypermoderne ». La recherche porte également sur le rôle des images dans cette culture « hypermoderne » et leur signification pour la compréhension de l’espace publique des sociétés numériques.

L’objectif est de mener la critique de certains mots-clés dans le débat contemporain sur les images et d’utiliser des paradigmes historiques pour thématiser, discuter et développer certains aspects de la théorie de l’image contemporaine.

Trois aspects sont abordés :

  • L’image en tant que produit technique.
    L’histoire des images est avant tout une histoire de la technique. L’usage des images et la théorisation des différentes typologies d’image dépendent de la modalité de leur production, diffusion et archivage.
    Cet axe aborde le problème ontologique de l’image comme objet technique et la question de la relation entre structure technique de l’image et sa fonction culturelle et sociale.
  • Les modèles théoriques contemporains.
    L’histoire des théories de l’image nous offre une grande variété de modèles théoriques à partir de disciplines très différentes (la philosophie, l’histoire de l’art, la sémiotique, la psychologie) pour comprendre la nature de l’image et la relation entre dimension iconique et vie humaine.
    Cet axe propose une critique de certains éléments de l’histoire des théories de l’image et du débat contemporain.
  • La culture visuelle hypermoderne. 
    Les images sont des objets sociaux et elles sont essentielles pour la structuration de l’espace publique.
    Cet axe se concentre sur le pouvoir social des images, leur capacité à produire des liens sociaux et de façonner l’environnement humain.

Méthode

Le séminaire s’organise en séance mensuelle et se compose d’une équipe interdisciplinaire de chercheurs et étudiants dans les champs de la philosophie, de la théologie, de l’histoire des images, de l’informatique et de la sémiotique.

Ce séminaire se tient entre l’Université de Turin et le Collège des Bernardins.

(Re)vivez les débats

14NOV2019
ÉCRANS, CORPS, ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE : L’INTÉRIORISATION DES ÉCRANS ET SON IDÉOLOGIE
30MAR2020
Quel rapport entre corps, environnement et médias ?