Magazine

Magazine du Collège des Bernardins printemps 2019

Magazine n° Printemps 2019 : Croire ou savoir : faut-il choisir ?

Articles, entretiens, débats, regards croisés… Tournez les pages et voyagez au cœur du Collège des Bernardins !

Édito : Une double quête

Pour beaucoup, Dieu est vraiment devenu le grand Inconnu » affirmait le pape Benoît XVI en 2008, s’adressant au monde de la culture dans la nef du Collège des Bernardins. Faut-il dès lors se contenter d’un monde seulement scientifique pour isoler dans la subjectivité ou l’irrationnel ce qui relèverait de la foi ? Faut-il, entre croire et savoir, faire un choix ? 

Au Collège, nous tentons d’honorer ces deux désirs fondateurs de l’être humain sans oublier pour autant le dialogue qui les unit. Fort de siècles de disputes, on parvient à clarifier différents niveaux de connaissance ; mais les clarifier, ce n’est pas encore les honorer ou en prendre soin. Et cette question, qui habite le travail des philosophes depuis les temps anciens, a pris dans le monde moderne une dimension plus critique : alors que les progrès considérables de la science semblent réduire ou anéantir l’espace de la transcendance, le besoin de croire réapparaît, parfois sous les formes les plus radicales. Car l’homme qui aspire continuellement à savoir est aussi riche d’un irrésistible besoin de croire. Comment vivre cette double quête ? Comment l’interpréter et surtout, comment l’honorer ? 

Le travail du Collège des Bernardins et les pages qui suivent tentent d’illustrer que l’avenir de l’homme passe par cette unification de son être, la mise en dialogue de son désir de savoir et de son désir de croire, de sa foi et de sa raison. Il ne s’agit pas de questions réservées aux savants, mais d’une réalité simple et essentielle qui touche le cœur de chacun d’entre nous, mais aussi les doutes et les crises de notre société, notamment celles qui se manifestent dans notre actualité

Mgr Alexis Leproux et Hubert du Mesnil

Dossier : Croire ou savoir : faut-il choisir ?

Nous vivons à l’ère du doute, marquée par une crise de la croyance et la domination d’une raison toute-puissante. Pourtant, les hommes ne cessent d’exprimer un besoin de croire, éprouvant les limites de l’entendement. La
permanence de ce besoin interroge : croire et savoir s’opposent-ils vraiment ? Faut-il voir dans le dialogue de la foi et de la raison la possibilité d’un renouveau ? Sont-elles les deux versants indissociables d’une même
quête de vérité ? Le Collège des Bernardins invite philosophes, théologiens et artistes à explorer les liens entre foi et raison.