Formation

Groupe Louis Bouyer

Le groupe de recherche « Louis Bouyer » a été fondé suite au colloque organisé en octobre 2014 par le Collège des Bernardins et l’Institut Catholique de Paris, Actualité et fécondité d’un maître. Louis Bouyer (1913-2004).

Biographie

bouyer

« La théologie doit toujours tendre vers Dieu, nous faire avancer vers la rencontre avec Lui, vers l'assimilation à Lui. Dans la mesure même où, au contraire, elle essaie d'accaparer, si je puis dire, ou de détourner de son sens tel ou tel élément de la Révélation pour le faire entrer dans une synthèse seulement humaine, comme un simple complément de notre connaissance du monde ou de nous-mêmes, dans une ignorance délibérée ou simplement du fait des perspectives de salut qui sont celles de la Révélation, ce n'est plus de la théologie ».

L. Bouyer, Le métier de théologien. Entretiens avec George Daix,
Ad Solem, 2005, p. 234.

Le Groupe de recherche Louis Bouyer réunit des universitaires, des amis et des lecteurs de ce grand théologien du XXe siècle, ancien pasteur luthérien entré dans l'Eglise catholique. Prêtre de l’Oratoire, il a touché à tous les domaines avec une rare maitrise : exégèse, patristique, œcuménisme, spiritualité, synthèse dogmatique en trois trilogies, mais aussi littérature romanesque ou sciences humaines. Il convient aujourd’hui d’étudier cette œuvre théologique immense et d’en développer les aspects les plus pertinents, en particulier son approche liturgique de la théologie.

Les travaux s'organisent autour de trois demi-journées annuelles d’étude en commun. Après une lecture du tout premier ouvrage de l'auteur Venez car tout est prêt en 2015, le groupe a étudié en 2016 les trois concepts ou figures bibliques que le théologien nous a légués dans sa dernière trilogie : Mysterion, Gnôsis et Sophia afin de relire l’ensemble de son œuvre de manière rétrospective. Puis en 2017, à l’occasion des 500 ans de la Réforme, les séances ont porté sur la dimension œcuménique de la pensée de l’auteur.

Inscription : groupe.louisbouyer@collegedesbernardins.fr

Présentation du livre La théologie de Louis Bouyer, du Mystère à la Sagesse

 

Programme de l’année 2018-2019

Le groupe aborde sa cinquième année d’exercice, à raison de trois rencontres par an.

THÈME D'ÉTUDE : " LES NOCES DE L'AGNEAU " DANS LA THEOLOGIE DE LOUIS BOUYER.
La portée proprement théologique de la relation homme-femme

  • SÉANCE D’AUTOMNE (Lundi 12 novembre 2018 de 14h à 17h30 avec le P. Francis de Chaignon)
    La Vierge Marie, révélation du caractère féminin de la Création.

    En Marie dans sa relation à la Trinité, en Marie « Trône de la Sagesse », Louis Bouyer nous découvre de manière exemplaire le caractère féminin de toute réalité créée et reprise par la grâce : les personnes humaines et angéliques, l’Église, le Cosmos. La distinction homme-femme acquiert alors une portée dépassant la structure de l’être créé, une portée proprement théologique, que l’on doit rapporter à la relation du Créateur à son œuvre, et jusqu’au mystère trinitaire.
  • SÉANCE D’HIVER (Lundi 18 mars 2019 de 14h à 17h avec le P. Jacques de Longeaux)
    La Paternité divine, relation source de « toute existence créée et incréée »

    Après le caractère féminin de la Création révélé à travers la « maternité de grâce » de la Vierge Marie, nous explorerons le sens que L. Bouyer donne à la Paternité divine au sein de la Trinité et ses implications sur la compréhension du développement du dessein divin de création et du salut dans l’histoire : « Toute existence, créée comme incréée, ne peut avoir de sens qu’en accédant à l’être personnel, c’est-à-dire relationnel.

    Mais toutes ces relations n’auraient elles-mêmes aucune substantialité si elles n’étaient toutes émanées, pour y faire toutes retour, du ‘Père duquel toute paternité, dans le ciel et sur la terre, tire son nom’, du seul qui nous ait connus de toute éternité, comme il connaît le Fils, dans l’Esprit, comme finalement nous le connaîtrons : de cette connaissance qui n’est qu’une avec l’Amour, lequel en définitive est tout le sens de toute existence. » Le Père invisible, p. 373-374.
  • SÉANCE DE PRINTEMPS (Lundi 3 juin 2019 de 14h à 17h30 avec Sophie Binggeli)
    Mystique sponsale : la divinisation comme épousailles chez Louis Bouyer

    L’importance de la liturgie et de la vie monastique dans la vie et la pensée de Louis Bouyer, et ses études de la spiritualité cistercienne et de la mystique féminine, peuvent nous indiquer en quoi le caractère d’épouse que l’Église reçoit du Christ, l’institution du mariage renouvelée par le Christ pour le temps de la grâce, et la symbolique homme-femme dans la théologie, ont une portée proprement anagogique, et sont source d’une lumière sur les fins dernières et la condition céleste.

SESSION L. BOUYER À SAINT-WANDRILLE

1-3 mai 2020
Croix du Christ, Vie chrétienne et Spiritualité monastique
Invitation et Appel à contribution

En savoir plus