Mardis des Bernardins

TRANSMISSION, REPRENONS LE RELAI !


C'est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents.
Les Grands Cimetières sous la lune (1938) de Georges Bernanos

Que transmettre quand le nouveau semble toujours plus légitime que l’ancien ? Pourquoi transmettre lorsque seules l’innovation, la vitesse, l’expansion infinie de nouvelles expériences s’érigent en règle de conduite ? Comment transmettre à l’heure du tout connecté ?

La perte des modes traditionnels de donation de sens n’est pas synonyme de vacuité ; derrière les discours de crise, la jeunesse se mobilise et nous interpelle. La transmission est-elle le dernier bastion de la tradition ou bien au contraire, un appel bienvenu à embrasser la modernité ?

Ce débat est organisé par des étudiants de Sciences Po Paris dans le cadre d’un projet collectif.

Pour aller plus loin :

En partenariat avec :

logo sciences po