Formation doctrinale et pastorale

Séminaire : 1Jn et son commentaire Augustinien (FACND 2021-22)


Formation doctrinale et pastorale - Semestre 2

Séances

Séance générale : Mercredi de 14h15 à 15h45

Sous-groupes : Mardi de 14h15 à 15h45 (M. Jacques OLLIER, M. Jérôme ALEXANDRE, M. Maxime DEURBERGUE, Mme Agnès de LAMARZELLE)

Pré-requis

Lecture des deux textes. La 1ère lettre de saint Jean et les homélies de saint Augustin dans l’édition de la Bibliothèque Augustinienne numéro 76.

Objectifs

Le séminaire a un double objectif. La lecture des deux œuvres qui constituent son intitulé pour percevoir l’identité propre de la donation de Dieu dans l’Écriture et la tradition.

Dans la lettre, l’auto-donation de Dieu prend la forme d’un don définitif et non réitérable à recevoir en acte et en vérité. Dans la tradition elle prend la forme dynamique d’un don toujours renouvelé à accueillir dans son développement.

Argumentaire

L’un et l’autre textes étudiés présentent un fond commun. Ils répondent à une situation de schisme. Saint Jean présente cette scission comme un signe de non-appartenance originelle à la communauté : « S'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous » (1Jn 2, 19). Saint Augustin, tout en recueillant le témoignage johannique, le développe. Selon lui, les schismatiques n’appartiennent pas à la catholica, l’Église en son universalité. Le lien de la catholicité, c’est, la charité : « que tout homme, même votre ennemi, soit l’objet de votre amour... afin qu’en l’aimant vous en fassiez votre frère… étroitement lié à [vous] dans l’unité catholique» (Homélies sur la 1ère épître de saint Jean X,7) Augustin rejoint, par-là, l’intuition johannique sur le caractère fontal de la communion dans l’Église, qui trouve sa source en Dieu-même : « notre communion, elle est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ » (1Jn 1,3)

Méthode

  • Nous lirons très soigneusement la 1ère lettre de saint Jean, pour en faire émerger les éléments majeurs en nous servant d’une structure textuelle préétablie.
  • Nous lirons ensuite quatre homélies du commentaire de saint Augustin
  • Dans un dernier temps nous caractériserons le rapport Écriture/ Tradition, tel qu’il peut apparaître à la lecture comparée de la 1ère lettre de saint Jean et des Homélies de saint Augustin. Nous remarquerons les identités de réponses données à la question du schisme par l’un et l’autre auteur. Nous serons également attentifs, d’une part à la réserve de sens contenu dans l’Écriture et d’autre part au développement doctrinal perceptible dans l’élaboration du discours théologique post-scripturaire.

Évaluation

Travaux et exposés écrits notés.
Participation en séance générale et en sous-groupe évaluée.
Comptes-rendus de séance générale notés.

Bibliographie

  • Zumstein Jean, « Les épîtres johanniques », dans D. Marguerat, éd., Introduction au Nouveau Testament, Genève : Labor et Fides, 20043, p. 371-386.
  • Simoens Yves, Croire pour aimer : Les trois lettres de Jean, une interprétation, Faculté jésuite de Paris (2011).
  • Morgen M., Les épîtres de Jean, Paris, Éd. du Cerf, Commentaire biblique : Nouveau Testament 19, 2005
  • Dideberg Daniel, Saint Augustin et la Première Épître de saint Jean. Une théologie de l’agapè, Paris, 1975.
  • Idem, « Epistulam Iohannis ad Parthos tractatus decem (In-) », Augustinus-Lexikon 2 (1996-2002) 1064-1070
  • P. Agaësse, « Introduction », SAINT AUGUSTIN, Commentaire de la première épître de s. Jean, SC 75, Paris, 19944, p. 7‑102