Mardis des Bernardins

SAPIENS, LE DERNIER DES HOMMES ?


Un théologien, un paléoanthropologue : deux regards pour appréhender le mystère de l’homme à la lumière de la science et de la Révélation.

Si le XXIe siècle s’impose comme celui de la haute technologie et de la révolution numérique, il est aussi celui de la remise en cause du paradigme positiviste. À l’heure des grands bouleversements climatiques et des aspirations transhumanistes, la question de l’avenir de l’humanité n’a jamais été aussi actuelle.

L’homme, plongé dans un environnement numérique, fusionnera-t-il avec les machines afin de muter, comme le prédisent les défenseurs du transhumanisme, vers un « être supérieur technologiquement » ? Ou, à l’inverse, en choisissant la voie de la facilité, du confort et de la surprotection, est-il en train de s’enfoncer dans un processus mortifère dont l’issue, inexorable, serait la servitude volontaire et la dégénérescence de nos fonctions biologiques et cognitives ?

Face à l’effondrement des écosystèmes et à l’urgence climatique, l’humanité parviendra-t-elle à s’unir autour d’un nouveau projet humaniste universel ? Ou plongera-t-elle inéluctablement vers son autodestruction ?

Mais avant d’opter pour l’une ou l’autre de ces possibilités, aussi fantasmagoriques qu’antinomiques, la véritable question à se poser ne serait-elle pas : que signifie être humain ? Et quel est le propre de l’homme ?

► Ce débat est organisé à l’occasion de la sortie du dernier livre de Pascal Picq, Sapiens face à Sapiens, la tragique et splendide histoire de l’humanité, Paris, Flammarion, 2019, 320 p., paru le 13 novembre 2019.

Une séance de dédicace sera proposée à l'issue du débat.

Prochain Mardi des Bernardins : L'éternité ainsi de suite, le 10 décembre 2019, à 20h. 

Pour aller plus loin