Mardis des Bernardins

QUI SONT LES GRANDS TÉMOINS DE LA VÉRITÉ


Les martyrs chrétiens du XXe siècle sont célébrés comme des héros partout en Europe. Mais les connaît-on vraiment ? Et peut-on tirer des enseignements de leurs engagements pour retrouver aujourd’hui le sens de la vertu et de l’engagement au nom du bien commun ?

Les chrétiens au XXe siècle ont subi des persécutions tant de la part des régimes communistes que de la part des régimes fascistes et nazi. Même s’ils furent souvent minoritaires, ces chrétiens ont fait preuve d’héroïsme pour résister aux régimes totalitaires et pour protéger les citoyens les plus touchés par les persécutions comme le furent les juifs ou les tsiganes.

Aujourd’hui, les États démocratiques disposent-ils de ressources nécessaires pour honorer la mémoire de ces héros et pour insuffler le sens de la résistance et le goût de la vertu ?

La résolution de septembre 2019 du Parlement européen demandant aux États de rappeler chaque année le pacte germano-soviétique, Molotov-Ribbentrop du 23 août 1939, au moyen d’une Journée européenne de commémoration des victimes des régimes totalitaires, peut-elle être suffisante pour aider les démocraties occidentales à éviter un retour du totalitarisme ?

Programme

Introduction par Marek Mutor, président de la plateforme de la mémoire et de la conscience européenne (basée à Prague) et directeur de l’Institut de la mémoire nationale de Wroclaw en Pologne

Avec les interventions de :

  • Joanna Nowicki, professeur en sciences de l’information et de la communication, CY Cergy Paris Université
  • Didier Rance, spécialiste des martyrs et ancien directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse en France

Débat modéré par Antoine Arjakovsky, directeur du département de recherche Politique et religions du Collège des Bernardins

Le public est convié à visiter l'exposition "Le siècle des Martyrs", dans la sacristie du Collège des Bernardins, ouverte exceptionnellement à partir de 18h30 et à se retrouver autour d'un verre, dans la nef du Collège, en présence des intervenants au débat qui suivra à 20h.