Jeudis Théologie

Pourquoi le célibat sacerdotal ?



Pourquoi l’Église latine accorde-t-elle une telle place au célibat des prêtres quand coexistent au sein même de la catholicité prêtres célibataires et prêtres mariés (Église grecque-catholique melkite, maronite…) ? Le célibat sacerdotal n’est-il pas un modèle culturellement dépassé nous souffle la voix du monde ? Le mariage des prêtres n’est-il pas une solution possible à la « crise des vocations », ajoute-t-elle, pragmatique ?

Certes, l’exemple des Églises catholiques orientales montre qu’il n’y a pas de lien absolument nécessaire entre sacerdoce et célibat. Il y a cependant un lien intrinsèque entre ces deux modes d’être, lien que la généralisation et l’enracinement du célibat sacerdotal dans l’histoire tend à confirmer.

C’est que le célibat des prêtres met en exergue la nature de leur mission, qui n’est pas fonctionnelle mais sacramentelle : le prêtre n’est-il pas d’abord signe de la présence du Christ au milieu de Son Église ? Cette qualité première a, on le verra, de riches corollaires.

En vidéo

Retrouvez l'intégralité des Jeudis théologie

Quinze questions sur la foi – Les Jeudis Théologie du Collège des Bernardins

Marie-Nicole Boiteau

15€ Acheter

Questions sur la foi dans la vie de tous les jours

Mgr Jérôme Beau

15€ Acheter

Un rendez-vous de :