Art et Culture

Nuit blanche 2020


Le Collège des Bernardins fait le pari de mettre la musique électronique en regard avec l'encyclique Laudato si' du pape François. Venez déambuler au rythme des grands classiques de la musique électronique du XXe siècle, de Messiaen à Stockhausen, exceptionnellement diffusés sous les voûtes du Collège des Bernardins !

Les compositeurs d'avant-garde des années 50 se sont vivement intéressés aux possibilités techniques naissantes qu'offrent la création, la modification et l'enregistrement de sons électroniques. Enfin libérés des contraintes instrumentales, le libre accès à tous les paramètres musicaux promet l'arme ultime et définitive de la création musicale.

Aujourd'hui, un demi-siècle plus tard, ces œuvres n'ont rien perdu de leur audace. Parfois politiques, parfois spirituelles ou philosophiques, parfois purement techniques, d'Edgard Varèse à Jonathan Harvey, le Collège des Bernardins fait le pari de les mettre en regard avec l'encyclique Laudato si' du pape François.

Programme

Installation sonore – Diffusion de 13 grands classiques de la musique électronique enregistrés

  • Edgard Varèse (1883-1965)
    Poème électronique (1957-1958)
  • Olivier Messiaen (1908-1992)
    Timbres-Durées (1952-1953)
  • Iannis Xenakis (1922-2001)
    Concret PH (1958)
  • György Ligeti (1923-2006)
    Artikulation (1958)
  • Luigi Nono (1924-1990)
    Ricorda cosa ti hanno fatto in Auschwitz (1966)
  • Pierre Henry (1927-2017)
    Messe pour le temps présent (1967), en collaboration avec Michel Colombier, commande de Maurice Béjart
  • Karlheinz Stockhausen (1928-2007)
    Gesang der Jünglinge (1955-1956)
  • François Bayle (1932-)
    Rien n’est réel (2009/2010)
  • Krzysztof Penderecki (1933-2020)
    Psalmus (1961)
  • John Chowning (1934-)
    Stria (1972-1977)
  • Jean-Claude Risset (1938-2016)
    Mutations (1969)
  • Jean-Claude Eloy (1938-)
    Shanti/Prémonitions (1973)
  • Jonathan Harvey (1939-2012)
    Mortuos plango, vivos voco (1980)