Musique

Nuit alterminimaliste

Eliane Radigue, Jakob Ullmann, Bed : voyage au bout de l'inouï.


Une soirée de créations musicales exceptionnelle.

Benoît Burello - © Richard Matera
Ellen Fallowfield
Hélène Breschand - © Hélène Collon
Dafne Vicente-Sandoval
Jean Michel Marion
Jane Dickson
Jakob Ullman

Initié au printemps 2011, le cycle « Alterminimalismes » se clôt avec une « Nuit Alterminimaliste » qui vient parfaire une série de concerts organisés dans les murs immémoriaux du Collège des Bernardins : Un écrin inestimable pour faire résonner ces musiques intemporelles, qui invitent à une singulière expérience d'écoute. 

Le programme de cette soirée confrontera les générations comme les généalogies musicales. Nous vous invitons à découvrir la musique du compositeur allemand Jakob Ullmann (né en 1958), encore très peu jouée en France. Fils de pasteur et formé d'abord à la musique d'église, Jakob Ullmann fut longtemps mis à l'index par le régime de RDA. Aujourd'hui, il enseigne la composition au Conservatoire de Bâle, et a confié à trois jeunes musiciennes le soin de défendre sa pièce Solo I – II – III, dont le Collège des Bernardins est fier de proposer la création française.

Proche de celle de Jakob Ullmann, par sa prédilection pour les nuances extrêmes, les alliages de textures et le jeu merveilleux des harmoniques, l'œuvre de la compositrice Eliane Radigue (née en 1932) conjugue expériences sonores et invitations à explorer notre propre intimité perceptive. Depuis 2000, Éliane Radigue a délaissé le synthétiseur pour se vouer au travail avec des instrumentistes, auquel elle transmet les secrets d’une alchimie musicale qui séduit un cercle de plus en plus vaste d’adeptes. La harpiste Hélène Breschand et le contrebassiste Louis-Michel Marion proposeront en création mondiale un solo et un duo de cette compositrice hors du commun.

Une création du musicien Benoît Burello (né en 1969) clôturera cette Nuit Alterminimaliste. Sous le nom de Bed, il a publié plusieurs albums d'une ambition et d'une profondeur peu communes, s’aventurant tour à tour vers un « rock de chambre » atmosphérique ou vers une pop lumineuse... Accompagné de Lina Lamont  au piano et à la contrebasse, cet artiste à la sensibilité exacerbée, à l’ouverture musicale panoramique, proposera un concert spécialement conçu pour la nef des Bernardins. Une parfaite manière de conclure un cycle qui, en 22 concerts, a permis au Collège des Bernardins de s'inscrire durablement sur la carte des lieux les plus aventureux de la création musicale.

Avec La Muse en circuit

Programme :

Jakob Ullman, Solo I – II – III (création française).
Ellen Fallowfield,  violoncelle ; Jane Dickson, piano ; Dafne Vicente-Sandoval, basson.

Eliane Radigue, Occam XIV, pour harpe, Occam River XIV, pour harpe et contrebasse (créations mondiales)
Hélène Breschand, harpe ; Louis-Michel Marion, contrebasse.

Bed, Asphodel and the Island Sun
Benoît Burello, guitare, piano, voix, pédalier de basse ; Lina Lamont, Contrebasse et piano.

En partenariat avec :