Conférences

Médias et numérique : une chance pour le bien commun ?

Colloque conclusif du séminaire "Médias et bien commun" du 23 mai 2014



L’ information médiatique,  longtemps considérée comme plus ou moins digne de confiance, change de nature, alors pourtant que l’accès à la vérité des faits devient de plus en plus difficile  pour le public. Où trouver désormais  l’information de référence ?

Les médias, dans leurs métamorphoses présentes, éprouvent des difficultés croissantes à fournir la valeur ajoutée dont ils se sont longtemps prévalu, notamment la vérification des faits, la  mise en situation, l’éclairage et les perspectives. Si les nouveaux acteurs facilitent aujourd’hui une circulation de l’information plus abondante et plus facile, qui va assurer la valeur ajoutée attendue du public et avec quels moyens ?

Le bien commun a bénéficié du système médiatique passé, à travers une  approche de la vérité des faits, des facilités dans les échanges d’opinion nécessaires  pour vivre ensemble dans le respect mutuel et une liberté offerte à chacun de penser par lui-même. Comment ces divers apports évoluent-ils ? Le bien commun en sort-il renforcé ou  affaibli ?

Le système médiatique ancien s’effondre. Celui qui va le remplacer, sans être déjà stabilisé, ouvre des espoirs, mais aussi  des incertitudes et des risques. Le bien commun peut-il y trouver de nouvelles chances ?

Indépendamment de ses conséquences professionnelles et économiques, le phénomène soulève des questions véritablement anthropologiques sur la diffusion des connaissances, sur la capacité de penser librement et sur les relations entre les individus, donc sur la conscience et la mémoire que la cité peut avoir d’elle-même.

Avec :
Intervenant
Alain Caillé
Intervenant
P. Henri Madelin
Henri Pigeat
Intervenant
François Morinière
Intervenant
Eric Revel
Intervenant
David Guiraud
Intervenant
Vincent Giret
Intervenant
Daniel Bougnoux
Intervenant
Michel Melot
Intervenant
Dominique Schnapper
Intervenant
Laurent Greilsamer

Avec le soutien de :

PROGRAMME DE RECHERCHE
« Humanité et Fragilité »

En partenariat avec :