Conférence

LES ORIGINES HISTORIQUES DU CHRISTIANISME


Chrétiens et juifs aux trois premiers siècles : retour sur une séparation.

L’invention du christianisme a été longtemps perçue comme une rupture rapide et brutale de la religion nouvelle d’avec sa matrice juive. Mais le développement du dialogue interreligieux et la collaboration entre historiens du judaïsme et du christianisme, initiés par le concile Vatican II et la constitution Nostra aetate, ont fait découvrir un processus beaucoup plus lent et des relations beaucoup plus complexes entre l’Église et la Synagogue sur le terrain local. Dans le cadre d’une cohabitation, les deux communautés ont évolué parallèlement et dans une certaine mesure en interaction : le schéma très polémique de la « substitution » d’une religion à une autre, est relayé aujourd’hui par celui de deux Voies qui divergent et se séparent.

Dans le cadre d’un cycle sur les religions religions Abrahamiques en Méditerranée, organisé par la Fraternité d’Abraham en collaboration avec le Collège des Bernardins, l'Institut Elie Wiesel, lʼInstitut al Ghazâli de la Grande Mosquée de Paris ainsi que des Temples Protestants de Paris.

Avec :
Intervenant
Marie-Françoise Baslez
Professeur Honoraire à la Sorbonne

Cycle de rencontres coordonné par

logo fraternite dabraham

En collaboration avec

logo institut-al-ghazali

logo Elie Wiesel