L'Observatoire de la modernité

LA NATION AU SECOURS DE LA DÉMOCRATIE LIBÉRALE ?


Les démocraties libérales, dans leur discours universel, ont rompu le lien avec les vieilles nations qui leur avaient donné naissance.

L'heure semble plutôt à la régulation mondiale des désirs de chacun par le marché et le droit. Mais en éclatant les corps politiques au nom du droit à l'émancipation individuelle, la postmodernité risque d'avoir précipité l'ensauvagement du monde qu'elle prétendait éviter : aux clameurs idéologiques glaçantes de mouvements collectifs qui souhaitent redessiner les frontières du politique - islamisme identitaire, millénarisme écologiste, radicalisation communautaire - répondent désormais ces populismes d'Italie, d'Autriche, de Hongrie, de Pologne, du Brexit et de Donald Trump.

Tous ces phénomènes expriment une urgence, trop longtemps délaissée par méfiance à son égard : celle de répondre au besoin d'enracinement des hommes au sein de communautés d'appartenance que les nations peuvent - encore - leur offrir.