Mardis des Bernardins

La confusion : les mots à l’épreuve du sens

En collaboration avec la revue Approches


« En voulant justifier les actes considérés jusque-là comme blâmables, on changea le sens ordinaire des mots : l'audace irréfléchie passa pour un courageux dévouement à l'hétairie ; la précaution prudente pour une lâcheté qui se couvre de beaux dehors » Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, Livre III, LXXXII, 4-8

> Accès à l'émission intégrale <

Nommer les choses est un enjeu capital. Les comprendre, par ces temps de crise, serait urgent. Mais comment les comprendre s'ils nous trompent ? Comment les entendre encore lorsque certains, devenus trop consensuels, ne nomment plus rien ; ou pire, produisent seulement des clichés, du signe, du code, de l'image, mais délaissent la pensée ? Pour leur redonner sens, intelligence et pouvoir, la première des batailles à livrer ne serait-elle pas contre la confusion, sous toutes ses formes ?

Pour aller plus loin

Entretien avec Frédéric Louzeau : « Les mots, une source de vie »

Pierre Bourdieu, Ce que parler veut dire, « l'économie des échanges linguistiques », Fayard, 1982

Mariette Darrigrand, Comment Les Médias nous parlent (mal),François Bourin, 2014

Alain Finkielkraut, La Défaite de la pensée, Gallimard, 1987

Valère Novarina, Devant la Parole, P.O.L., 1999

Valère Novarina, Le Babil des Classes Dangereuses, P.O.L., 1978

Revue Approches

Avec :
Alain Finkielkraut
Philosophe, essayiste et académicien
Intervenant
Valère Novarina
Auteur de théâtre, metteur en scène, essayiste et peintre
Archives

Retrouvez l'intégralité des Mardis des Bernardins

En partenariat avec :

Suivez l'actualité du Collège des Bernardins 

rnd rnd