Que vaut le corps humain ? Médecine et valeurs du corps

COLLOQUE - QUE VAUT LE CORPS HUMAIN ?

(Re)vivez les interventions du colloque en vidéo


A l’ère d’une médecine « biotech » et de la marchandisation du corps, comment garder le corps dans une vision intégrale de la personne ?

Le corps humain est le lieu privilégié de l’action du médecin. Qu’il soit sain ou plus encore malade, le corps est pris dans le dilemme impossible entre valeur marchande et valeur inestimable. Si la médecine a un coût, accentuant le risque de faire passer le souci de soi avant le souci de l’autre, le corps, lui, n’a pas de prix puisque son sort est indissolublement lié à celui de la personne.

La question de la non-disponibilité du corps humain est ici centrale. Bien que la technique apporte un certain nombre de solutions, le corps est celui d’une personne qui parle, souffre et se plaint, et vient questionner la pratique médicale et plus généralement la société. Face à la plainte existentielle du patient, la réponse technique insuffisante doit être portée par une présence et une parole.

Des scientifiques, des théologiens, des praticiens, un juriste, des psychanalystes, une artiste, pour débattre des enjeux de la médecine devenue plus technicienne que relationnelle.

folscheid

LE CORPS, CE VAURIEN
Dominique Folscheid, philosophe, co-directeur du département Éthique biomédicale du Collège des Bernardins
Plutôt que de lier la valeur au corps en tant que support de valeur, Scheler, Jonas ou Levinas nous invitent surtout à nous souvenir que le corps est indissociable de la personne.
Regarder la vidéo

 
quentin

HANDICAP : LES MALENTENDUS DU CORPS AUGMENTÉ
Bertrand Quentin, philosophe, professeur à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée
La technoscience ne change pas la personne, elle rend le handicap moins visible mais elle n’affecte pas la personne.
Regarder la vidéo

 
galloux

QUE DONNE-T-ON QUAND ON DONNE ?
Jean-Christophe Galloux, juriste, professeur à l’université Paris II Panthéon Assas
Le statut du corps date de 1994 et il est important de distinguer les éléments et les produits du corps. Le principe de non-patrimonialité permet d’en nier la valeur marchande et conduit à la notion de don. La finalité du don est la solidarité.
Regarder la vidéo

 
rondeau

LE TRAFIC D'ORGANES ET DE PERSONNES : UNE REALITE DE NOTRE TEMPS
Eric Rondeau, néphrologue, Hôpital Tenon AP-HP - Sorbonne Université
Replacer le don d’organes dans son contexte médical et légal ainsi qu’expliquer la veille mondiale effectuée sur le trafic d’organes.
Regarder la vidéo

 
sibony

LE CORPS VAUT L’ ÂME ET IL VAUT CHAIR
Daniel Sibony, psychanalyste et philosophe
En s’appuyant sur la dualité exprimée par Descartes et Spinoza, Daniel Sibony développe une philosophie trinitaire : le corps, l’âme et la fonction connectrice du corps et de l’âme.
Regarder la vidéo

 
le forestier

ANNONCER L’INACCEPTABLE
Nadine Le Forestier, neurologue, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP, docteur en éthique et droit médical
En s’appuyant sur sa pratique de neurologue spécialiste de la maladie de Charcot, Nadine Le Forestier tente d’expliquer l’importance de l’accompagnement dans l’annonce d’un diagnostic fatal.
Regarder la vidéo

 
desnoettes

RODIN & MOI : PROJET ARTISTIQUE AVEC DES ENFANTS HOSPITALISES
Caroline Desnoëttes, artiste
Rodin & Moi
raconte la rencontre au corps-à-corps de 72 jeunes patients de l'Hôpital d'Enfants Margency (HEM) Croix-Rouge française avec l'œuvre puissante et magistrale d'Auguste Rodin. Ils se sont inspirés de ses sculptures pour créer à leur tour des corps en mouvements, fractionnés et assemblés en résonance avec leurs parcours de soins, souvent aigus et compliqués.
Regarder la vidéo

 
morin

SAINT PAUL NOUS PARLE DU CORPS
P. Eric Morin, exégète, École Cathédrale du Collège des Bernardins
À l’aide de citations des écrits de Saint Paul parlant du corps, de l’Eglise-corps, de chair, de corps spirituel, de stigmates, de désactivation de la chair, de bénédiction… Eric Morin illustre l’importance de la présence de l’autre, de la relation ecclésiale dès lors que l’on parle de chair.
Regarder la vidéo

 
balmary

NOS CORPS ET NOUS : RAPPORTS, RELATIONS ET ALLIANCES
Marie Balmary, psychanalyste
La valeur du corps pour le sujet lui-même et le rapport que nous avons avec le corps. Elle explore deux voies dans les mythes : celle de la relation à l'autre - Adam biblique ; celle de la fascination par son image - Narcisse. 
Regarder la vidéo

 
clair

DE OUTIS A ROQUENTIN : ICONOLOGIE DU CORPS ANONYME
Jean Clair, écrivain, essayiste, historien d’art, académicien 
Un parcours à travers la représentation du visage et du corps humain dans l’art du XXème siècle.
Regarder la vidéo

 

" Le temps du verbe dans le métier de soignant " -  Nadine Le Forestier, neurologue, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP et Docteur en éthique et droit médical

" Handicap et technosciences : pour une accessibilité relationnelle " - Bertrand Quentin, philosophe et professeur à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée

" Les apports de Paul dans la réflexion sur le corps" - P. Eric Morin, exégète à l’Ecole Cathédrale du Collège des Bernardins

9h00 Accueil

9h15 Introduction

P. Frédéric Louzeau, théologien, directeur du Pôle de recherche du Collège des Bernardins

9h25 - 10h45 

Modération : Anne Lécu, médecin ; co-directeur du département Ethique biomédicale du Collège des Bernardins

  • Le corps, ce vaurien
    Dominique Folscheid
    , philosophe ; co-directeur du département Ethique biomédicale du Collège des Bernardins
  • Handicap : les malentendus du corps augmenté
    Bertrand Quentin, 
    philosophe, professeur à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée

10h45 - 11h00 Pause

11h00 - 12h30        

Modération : Didier Truchet, professeur émérite en droit public de l’université Paris II Panthéon-Assas et président d’honneur de l’Association française de droit de la santé

  • Que donne-t-on quand on donne ?
    Jean-Christophe Galloux
    , juriste, professeur à l’université Paris II Panthéon Assas
  • Le trafic d'organes et de personnes : une réalité de notre temps
    Eric Rondeau
    , néphrologue, Hôpital Tenon AP-HP - Sorbonne Université

14h00 - 15h30 

Modération : Anne-Laure Boch, neuro-chirurgien, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière ; docteur en philosophie

  • Le corps vaut l’âme et il vaut chair
    Daniel Sibony
    , psychanalyste et philosophe
  • Annoncer l’inacceptable
    Nadine Le Forestier
    , neurologue, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP; Docteur en éthique et droit médical

15h30 – 16h00 

Présentation et projection vidéo : projet artistique avec des enfants hospitalisés
Caroline Desnoëttes,
artiste
Ce projet vidéo de dessins et sculptures d’enfants hospitalisés a fait l’objet d’une exposition "Rodin et moi" au Musée Rodin.

16h00 - 16h15 Pause

16h15 - 17h45  

Modération : Monette Vacquin, psychanalyste

  • Saint Paul nous parle du corps
    P. Eric Morin
    , exégète, Ecole Cathédrale du Collège des Bernardins
  • Nos corps et nous : rapports, relations et alliances
    Marie Balmary
    , psychanalyste

17h45 – 18h00

Synthèse du colloque
P. Brice de Malherbe
, théologien ; co-directeur du département Ethique biomédicale du Collège des Bernardins

Teaser

En partenariat avec :

logo UPEM

Avec le soutien de :

logo fondation eleos

logo fondation marie eugenie rose

logo fondation pipsa

logo fondation dumont l'arche de vie