Festival des Bernardins Opus 4

« Anima », L'Exposition Laurent Grasso


Du vendredi 14 octobre au samedi 18 février 2023, la nef accueillera les créations artistiques de Laurent Grasso, artiste contemporain. Cette exposition est le fruit d’échanges et de réflexions avec l’équipe de recherche de la chaire Laudato si’. Pour une nouvelle exploration de la Terre du Collège des Bernardins.

Qui est Laurent Grasso ?

Laurent Grasso est un artiste et vidéaste contemporain français diplômé de l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris. Son travail s’inspire des découvertes scientifiques, des sciences humaines mais aussi de rumeurs et de croyances. Sa quête ? Rendre visibles des formes et des symboles qui ont traversé l’histoire et les restituer dans un vocabulaire moderne et sensible. Ses films, sculptures, peintures et photographies sont mis en scène dans des expositions immersives qui plongent le spectateur dans une atmosphère mystérieuse et invitent à la réflexion.

Ses films abordent la question des paradigmes scientifiques et des questions environnementales, des sujets liés au sacré, la question de l’institution et de l’esthétique du pouvoir.

Pour découvrir ses œuvres et ses expositions précédentes : Galerie Perrotin.

Les musiques de ses films ont été réalisées par des compositeurs reconnus tels que Nicolas Godin ou Warren Ellis.

L’exposition au Collège des Bernardins

Laurent Grasso a imaginé une nouvelle série de peintures « Studies into the Past ». À la forêt du Mont Sainte-Odile, son lieu d'inspiration, répond la forêt de colonnes de la voûte cistercienne du Collège des Bernardins, sur lesquelles viennent se fixer, par un système d’accroche en bronze, une série d’huiles sur bois. L’artiste s’est inspiré du 17e siècle hollandais présentant des intérieurs historiques. Plus précisément de l’accrochage des obiit, ces armoiries funéraires placées aux piliers des églises.

Des phénomènes étranges caractéristiques de son travail (nuages, rochers en lévitation, flammes) semblent avoir traversé l’écran pour envahir les vastes architectures voutées représentées sur les peintures.
« Studies into the Past » vient prolonger un travail de longue date sur le temps et le voyage dans le temps où des systèmes d’échos et de mise en abyme viennent approfondir ici un sentiment de flottement face à cette archéologie imaginaire du travail.

Un film « Anima » et des sculptures viennent compléter l’exposition.

Pourquoi la collaboration entre le Collège des Bernardins et Laurent Grasso ?

Au départ, il y a cette singularité du Collège des Bernardins : un dialogue permanent entre la recherche et l’art qui chacun, s’exerce en liberté.

« C’est une première pour le Collège des Bernardins parce que c’est une création. Ce que je trouve particulièrement original c’est la façon dont nous avons mis en place une conversation qui n’a jamais été ni exactement une commande, ni exactement quelque chose qui se déroule où tout est appliqué » explique Gregory Quenet, titulaire de la chaire du Collège des Bernardins, en référence à sa collaboration avec Laurent Grasso.

C’est au Mont Saint-Odile, en Alsace, que l’artiste a trouvé son inspiration mais Laurent Grasso a avancé sur le chemin de la création artistique, nourri des échanges des historiens et théologiens du Collège des Bernardins, ainsi que d’un spécialiste de la géobiologie. « Je me suis toujours méfié d’un art trop illustratif (…). J’ai une approche plus intuitive. Mon travail est assez sensoriel mais aussi très informé » explique Laurent Grasso. 

Informations pratiques

Horaires d’ouverture :

  • Du lundi au samedi de 10h à 18h
  • Le dimanche de 14h à 18h

Fermée le mardi 1er novembre et du samedi 24 décembre au dimanche 1er janvier inclus.
Ouverte seulement de 14h à 18h le vendredi 11 novembre

En partenariat avec :

logo connaissance des arts