Colloques

L’entreprise et les nouveaux horizons du politique

Colloque conclusif du département de recherche Economie, homme, société (2012 – 2014)

 

Ce colloque conclut le programme de recherche « L’entreprise, propriété, création collective, monde commun » mené en 2012-2014.

De 2009 à 2011, un premier cycle de travaux avait souligné "la grande déformation" de l'entreprise due notamment au primat de la valeur actionnariale imposé par les codes de Corporate governance. Cette déformation prenait sa source dans des représentations biaisées du droit des sociétés, dans des doctrines économiques erronées et dans une méconnaissance de l'histoire et du fonctionnement des entreprises. Ce diagnostic concluait à la nécessité de reconstruire les cadres théoriques et normatifs opposables à la doctrine dominante.

Ce deuxième cycle de travaux a engagé cette reconstruction dans quatre directions :

  • Un investissement dans l’analyse anthropologique et sociologique du contenu même du travail et de ses évolutions, qui le place au centre de la dynamique créatrice de l’entreprise. Ce nouveau regard appelle à réformer l'organisation comme la gouvernance de l'entreprise pour ancrer sa mission dans les exigences de débat et de sens qui marquent fortement la société contemporaine ;  
  • L'étude et l'expérimentation de nouveaux statuts (comme "la Société à Objet Social Étendu") qui découlent d'une nouvelle théorie de la "mission créative" de l'entreprise ;
  • Un réexamen de la théorie financière de l'entreprise et du comportement actionnarial, pour en dégager  les conditions normatives de l'investissement à long terme, composante essentielle de la pérennité ;
  • Une réflexion internationale sur une "constitutionnalisation" des grandes entreprises dans leurs rapports avec les États et les citoyens, afin de définir les cadres d’exercice de leurs pouvoirs pour les ordonner à l’intérêt général.

Outre les résultats obtenus dans chacune de ces directions, ce second cycle de travaux confirme que la question de l'entreprise est au cœur du politique contemporain, un politique qui ne se réduit plus à l'enjeu social ou à l'imposition de nouvelles responsabilités, mais qui concerne la reconstruction même d'un monde commun à l'entreprise et à la société. Enfin, l'ensemble du cycle confirme l'interdisciplinarité indispensable à l'étude de l'entreprise, et son impact sur les savoirs classiques.        

La présentation de ces travaux (6 et 7 novembre) a été suivie d’une table ronde (8 novembre matin) où ils ont été discutés par des responsables économiques, syndicaux et politiques.

Jeudi 6 et vendredi 7 novembre : présentation et discussion des travaux

Après avoir été présentés, les analyses et propositions issues des recherches ont été discutées par un chercheur et un praticien spécialistes du domaine concerné.

  • Penser le travail pour penser l’entreprise - jeudi 6 novembre matin
    A. Bidet (CNRS, Centre Maurice Halbwachs), O. Favereau (Univ. Paris Ouest), J.-M. Le Gall (CELSA), H. Lopes (Univ.Lisbonne), B. Roger (Collège des Bernardins, A. Seignour (Univ. de Montpellier II)
    Synthèse avec F. Vatin (Univ. Paris Ouest) et P. Ferracci (Groupe Alpha)
    Document
  • Pour une finance au service de l'entreprise - jeudi 6 novembre après-midi
    S. Rigot (Univ. de Paris 13), T. Auvray (Univ. Paris 13), T. Dallery (Univ. du Littoral Côte d'Opale)
    Synthèse avec M. Aglietta (Haut Conseil des Finances Publiques), T. de Tersant (Dassault Systèmes)
    Document
  • La Société à Objet Social Étendu : repenser les missions de l’entreprise - vendredi 7 novembre matin
    A. Hatchuel, B. Segrestin & K. Levillain (MINES ParisTech)
    Synthèse avec A. Johnston (Univ. of Sheffield), M. Souque ((Point de Contact National français de l’OCDE)
    Document
  • Globalisation du système de pouvoir et constitutionnalisation - vendredi 7 novembre après-midi
    J.-P. Robé (avocat), S. Vernac (Univ. de Picardie Jules Verne), T. Sachs & E. Peskine (Univ. de Paris Ouest), C. Hannoun (Univ. de Cergy-Pontoise)
    Synthèse avec E. Decaux (Univ. Panthéon-Assas), C. Clerc (Pinsent Masons)

Samedi 8 novembre matin : table ronde conclusive

Les résultats des travaux ont fait l’objet d’une présentation synthétique avant d’être discutés par des responsables économiques, syndicaux et politiques.

Table ronde animée par Antoine Reverchon, Le Monde Économie & Entreprises, avec
Antoine Frérot, Président directeur général de Veolia
Agnès Naton, Secrétaire confédérale de la CGT
Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle
François Villeroy de Galhau, Directeur général délégué de BNP Paribas.Document

Informations complémentaires :

Executive summary

Télécharger le programme du Colloque des 6-8 novembre 2014

du 06 nov. 2014 au 08 nov. 2014 08h45 - 12h15
Grand auditorium Collège des Bernardins

Avec le soutien de :
 

PROGRAMME DE RECHERCHE
« Humanité et Fragilité »